Viens tuer des orques avec le trailer interactif de "L'Ombre de la Guerre"
25.09.2017

Viens tuer des orques avec le trailer interactif de "L'Ombre de la Guerre"

Pour tous les fans du Seigneur des Anneaux, le premier jeu "L'Ombre du Mordor" était une totale réussite et une manière de...
Anthony Lastella analyse le nouveau single de Francis Cabrel
25.09.2017

Anthony Lastella analyse le nouveau single de Francis Cabrel

Le youtuber complètement fou Anthony Lastella est de retour avec une nouvelle vidéo toujours aussi jouissive (le mot est choisi sérieusement)...
"Le Labyrinthe" revient pour un troisième volet, alors que plus personne ne l'attendait
25.09.2017

"Le Labyrinthe" revient pour un troisième volet, alors que plus personne ne l'attendait

Franchement, de tous les films de SF pour ados, "Maze Runner" et sa suite étaient de loin les moins débiles...
"White Gold" ou Le Loup de Wall Street du double vitrage dans l'Angleterre des 80's
Critiques
18.09.2017

"White Gold" ou Le Loup de Wall Street du double vitrage dans l'Angleterre des 80's

Avec un titre d'article pareil, on espère bien que tu vas aller regarder cette mini-série bien fun et cynique.

"Mother!" la création par la destruction
Critiques
14.09.2017

"Mother!" la création par la destruction

l'arrivée d'un couple un peu trop encombrant (Ed Harris et Michelle Pfeiffer, flippants) va faire basculer la situation, en apparence paisible, dans une succession d'évènements de plus en plus troublants, violents et fantastiques, mais aussi (plus surprenant) drôle.

"120 battements par minute", de la pellicule pour qu'on s'encule !
Critiques
24.08.2017

"120 battements par minute", de la pellicule pour qu'on s'encule !

Bouleversant, intransigeant dans son propos autant que dans sa forme, mais jamais avare d'ironie (bienveillante) et de pointes d'humour qui permettent de reprendre son souffle

"Seven Sisters" : n'est pas Spielberg qui veut
Critiques
31.08.2017

"Seven Sisters" : n'est pas Spielberg qui veut

une mise en scène médiocre en manque d'inspiration, enchaînant les séquences stéréotypées, qui sans la présence magnétique de Noomi Rapace, auraient fini de ridiculiser un film qui n'en avait déjà pas besoin.

"Djam", le nouveau Tony Gatlif, est un film trop pur pour les âmes tourmentées que nous sommes
Critiques
18.08.2017

"Djam", le nouveau Tony Gatlif, est un film trop pur pour les âmes tourmentées que nous sommes

Ce qui est bien (et inversement : pas bien) avec les films de Tony Gatlif, c'est qu'il faut définitivement être d'accord à la base avec son cinéma pour pouvoir apprécier ses films.