David Fincher et l'amour des génériques

News
08.01.2018

Quand on pense aux films de David Fincher, on pense directement à l'ambiance, à l'humour, au frisson, à la musique, aux cadrages, à la mise en scène. Bref, on pense quand même à beaucoup de choses.


se7en

S'il y a bien quelque chose à laquelle il est un des rares à apporter un soin énorme, c'est le générique de chacun de ses films. Les "opening credits", si on veut se la raconter vraiment. Comme on n'est pas du genre à refaire ce qui a déjà été très bien fait, on va te laisser avec l'excellente émission "Blow Up" d'Arte, où Alexandre Vuillaume-Tylski analyse plusieurs "opening credits" de Fincher.



En ce qui concerne celui de "Seven" (ou "Se7en"), dont on parle puisque le film est diffusé ce soir sur C8, il est l'oeuvre du talentueux Kyle Cooper. Un concepteur de générique désormais reconnu dans le milieu et dont The New York Times Magazine dit en parlant du générique de "Seven" que c'est l'une des plus importantes innovation graphique des années 1990. On te laisse juger. Et puis regarder le film, et en profiter pour revoir une dernière fois Kevin Spacey avant qu'il se fasse couper au montage.



rédaction Cinktank