Accueil Dernières minutes Après Google, les employés d’Intel pourraient avoir des problèmes s’ils ne prennent...

Après Google, les employés d’Intel pourraient avoir des problèmes s’ils ne prennent pas le vaccin COVID

33
0

Le fabricant de puces Intel aurait informé ses employés que ceux qui ne sont pas vaccinés devront se faire vacciner ou présenter une demande d’exemption avant le 4 janvier, faute de quoi ils seront mis en congé sans solde. Selon un rapport de The Oregonian, le géant de la technologie a dit aux travailleurs que ceux qui ne reçoivent pas d’exemption pour des raisons religieuses ou médicales seront en congé sans solde, à partir d’avril.

« Elle a dit à ses employés qu’ils avaient jusqu’au 4 janvier pour se faire vacciner ou demander une exemption, en invoquant un mandat gouvernemental pour les contractants fédéraux », a indiqué le rapport mardi en fin de journée. Intel examinera les demandes d’exemption des employés jusqu’au 15 mars. Google a également fait savoir à ses employés qu’ils perdront leur salaire et seront éventuellement licenciés s’ils ne se font pas entièrement vacciner et ne respectent pas les règles du programme Covid-19, comme l’exige l’administration américaine.

Google aurait déclaré qu’ils seraient placés en congé administratif de 30 jours s’ils ne se font pas vacciner ou s’ils ne soumettent pas une exception d’ici le 13 janvier. « S’ils ne sont toujours pas en conformité après ces 30 jours, ils pourraient se voir imposer un congé sans solde pouvant aller jusqu’à six mois, puis être licenciés », selon un mémo interne. La plupart des employés américains seront soumis à l’obligation de vaccination, qui découle du décret du président Joe Biden.

L’administration américaine a ordonné aux entreprises de 100 travailleurs ou plus de s’assurer que leurs employés sont entièrement vaccinés ou régulièrement testés pour le COVID-19 d’ici le 18 janvier. Google a demandé à ses plus de 1 50 000 employés de télécharger leur statut vaccinal dans ses systèmes internes. Face à la menace de la variante Omicron, Google reconsidère également son projet de demander aux employés à temps plein de retourner au bureau d’ici le 10 janvier.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Article précédentLes inquiétudes liées à la cybersécurité aident Blackberry à dépasser les estimations de revenus
Article suivantAmrapali Gan est le nouveau PDG d’OnlyFans, Tim Stokely ayant démissionné