Accueil Dernières minutes L'International Biden appelle « atrocité épouvantable » l’attaque d’une gare ferroviaire dans la ville de...

Biden appelle « atrocité épouvantable » l’attaque d’une gare ferroviaire dans la ville de Kramatorsk

36
0

Attaque de la gare ferroviaire de la ville de Kramatorsk, en Ukraine.

Attaque de la gare de la ville de Kramatorsk, Ukraine. – Seth Sidney Berry/ZUMA Press Wir / DPA

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Le président des États-Unis, Joe Biden, a décrit ce vendredi comme un « atrocité épouvantable » l’attaque d’une gare ferroviaire dans la ville de Kramatorsk, qui a fait une demi-centaine de morts parmi les civils.

Sur son compte Twitter, le président américain a accusé la Russie d’être responsable de l’attaque. « contre des civils essayant de se mettre en sécurité ».

Ainsi, il a garanti que Washington continuera à fournir à l’Ukraine une assistance en matière de sécurité et à envoyer des armes au pays européen afin de « aider à défendre » leur pays.

Il a également assuré que, en coordination avec ses partenaires, les États-Unis soutiendront les enquêtes sur l’attaque et documenteront les actions de la Russie pour s’assurer que « responsable ».

Quelques heures plus tôt, l’ambassade des États-Unis en Ukraine a déploré l’attaque, notant que c’était « encore une autre atrocité russe » en Ukraine.

Lire aussi:   Le seul rescapé du commando qui a attaqué à Paris se justifie devant le juge : "Je n'ai tué personne"

Dans un message publié sur le réseau social Twitter, la légation a souligné que la station servait de point d’évacuation pour les civils. Il a également assuré au monde que le président russe Vladimir Poutine ferait de la station un lieu sûr pour les civils, « responsable ».

Les autorités ukrainiennes ont porté à 50 le nombre de morts dans une attaque imputée aux forces russes contre une gare de la ville de Kramatorsk, dans la région orientale de Donetsk. La Russie a nié avoir attaqué le site.

Article précédentLe Barça survit à Francfort
Article suivantClarey : Roger Federer n’est pas là uniquement pour la Laver Cup.