Accueil Dernières minutes CESL prévoit d’installer 900 stations de recharge de VE supplémentaires dans toute...

CESL prévoit d’installer 900 stations de recharge de VE supplémentaires dans toute l’Inde en 2022

77
0

L’entreprise publique Convergence Energy Services Limited (CESL) prévoit d’installer au moins 900 stations de recharge de véhicules électriques supplémentaires dans le pays d’ici 2022. CESL est une filiale à part entière d’Energy Efficiency Services Limited (EESL) – une entité relevant du ministère de l’électricité.

Lors d’une conversation avec IANS, Mahua Acharya, directeur général de CESL, a indiqué que 396 stations de recharge ont déjà été installées en Inde.

« À ce jour, 396 stations de recharge ont été installées dans le pays, dont 166 ont été mises en service », a-t-elle déclaré.

« Lorsque nous voyons une projection pour 2022, nous faisons tout ce que nous pouvons pour augmenter le nombre de bornes de recharge dans le pays – notamment installer ou permettre l’installation de 900 autres. »

À l’heure actuelle, l’entreprise publique s’est associée à diverses entreprises privées et publiques pour mettre en place des infrastructures de recharge publiques. Elle s’est également associée à des organismes locaux urbains pour créer de telles infrastructures.

L’une des principales conditions pour mettre en place une infrastructure de recharge est la disponibilité d’un « terrain » qui, dans la plupart des cas, est fourni gratuitement par la plupart des organismes ou entreprises municipaux pour les chargeurs publics de CESL.

Actuellement, de nombreux constructeurs automobiles et d’autres acteurs privés, y compris des développeurs d’infrastructures de recharge autonomes, installent également ces équipements.

En outre, l’entreprise entend accélérer l’adoption des véhicules électriques dans le pays.

Récemment, elle a lancé l’application « MyEV » – un marché numérique pour permettre le déploiement de véhicules électriques dans le pays.

Le Kerala est notamment devenu le premier État à lancer le marché numérique « MyEV », qui permettra aux consommateurs de réserver et d’acheter facilement des véhicules électriques à deux roues.

En outre, la société a mis en place le programme Gram Ujala, dans le cadre duquel elle fournit des ampoules LED de haute qualité de 7 et 12 watts avec une garantie de trois ans, pour un coût de 10 roupies par ampoule, en échange d’ampoules à incandescence en état de marche.

Ce programme est uniquement financé par des crédits carbone, ce qui permet d’obtenir ces faibles prix de vente.

Le programme est mis en œuvre dans les foyers ruraux de Bihar, Uttar Pradesh, Andhra Pradesh, Karnataka et Telangana.

LIRE AUSSI : Renault Kiger CVT Review : un ensemble bien formé pour le plaisir et la praticité

Actuellement, CESL se concentre sur les solutions énergétiques qui se trouvent à la confluence des énergies renouvelables, de la mobilité électrique et du changement climatique.

Regardez aussi :

Il emploie des modèles commerciaux uniques en utilisant un mélange de capital concessionnel et commercial, de financement du carbone et de subventions pour permettre la commercialisation de ces solutions d’énergie propre à grande échelle.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Article précédentLa Russie reproche à l’Allemagne d’avoir des « doubles standards » en référence au gazoduc « Nord Stream 2 »
Article suivantLes antidépresseurs peuvent augmenter le risque de maladies cardiaques, conclut une nouvelle étude