Accueil Dernières minutes China Telecom prévoit de poursuivre certains services aux États-Unis après la révocation...

China Telecom prévoit de poursuivre certains services aux États-Unis après la révocation de l’autorisation par la FCC

25
0

WASHINGTON : L’unité américaine de China Telecom a déclaré mercredi qu’elle prévoyait de continuer à fournir certains services aux États-Unis en 2022 après qu’un régulateur américain ait révoqué son autorisation d’exploiter des télécommunications dans le pays, invoquant la sécurité nationale.

En octobre, la Commission fédérale des communications (FCC) des États-Unis a voté la révocation de cette autorisation. La FCC a déclaré que China Telecom (Americas) (CTA) « est soumise à l’exploitation, à l’influence et au contrôle du gouvernement chinois ».

Dans une lettre adressée à la FCC, la société a déclaré que les services qu’elle entendait poursuivre ne tombaient pas sous le coup de l’ordonnance de la FCC exigeant l’arrêt de ses activités de transporteur public. Le CTA a fait valoir que les services sont qualifiés de transporteur privé.

CTA offre aux consommateurs un service mobile sous la marque « CTExcel ». La FCC a déclaré que les clients de CTExcel devaient passer à un nouveau fournisseur avant le 1er janvier. 3.

Un porte-parole de l’OTC a déclaré mercredi que la compagnie « continuera à exploiter ses activités de transporteur privé aux États-Unis après la date limite du 3 janvier ».

« En l’absence d’une détermination factuelle et d’une décision finale » de la FCC, la société a l’intention de continuer à offrir certains services « sur la base d’un transporteur privé (…) afin d’honorer ses obligations contractuelles et d’éviter de perturber indûment les activités de ses clients. »

Le bureau de Rosenworcel n’a pas fait de commentaire immédiatement.

China Telecom, qui était autorisé depuis 20 ans à fournir des services de télécommunications aux États-Unis, comptait plus de 335 millions d’abonnés dans le monde en 2019. Elle fournit également des services aux installations du gouvernement chinois aux États-Unis.

En mars, la FCC a entamé des démarches pour révoquer l’autorisation accordée à China Unicom Americas, Pacific Networks et sa filiale à 100 % ComNet de fournir des services de télécommunications aux États-Unis.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Article précédentLes États-Unis sanctionnent deux anciens hauts fonctionnaires maltais pour leur implication dans une « corruption importante ».
Article suivantAlbemarle se joint à l’organisme nouvellement formé de l’industrie du lithium