Et l'Oscar du meilleur film n'est pas attribué à... «Les lumières de la ville» (1931) de Charlie Chaplin

Chroniques
Audio picto à l'écoute
09.11.2017
Film préféré d'Orson Welles, de Stanley Kubrick, d'Andreï Tarkovsky et même de Chaplin himself, « Les lumières de la ville » est aussi connu pour avoir fait pleurer d'émotion Albert Einstein à la première du film à Los Angeles en 1931

city lights chaplin

Crée en 1927, l'association votant pour les Oscars rassemble plusieurs milliers de membres, issus des différentes catégories artistiques composant la fabrication d'un film (réalisateurs, producteurs, compositeurs, maquilleurs, décorateurs et autres) qui vont choisir le meilleur film de l'année sorti aux USA durant l'année civile écoulée. Le 1er vainqueur de l'Oscar du meilleur film sera «Wings» de William Wellman en 1928.

Passons maintenant au film qui nous intéresse avec le chef d'oeuvre de Chaplin.

Film préféré d'Orson Welles, de Stanley Kubrick, d'Andreï Tarkovsky et même de Chaplin himself, « Les lumières de la ville » est aussi connu pour avoir fait pleurer d'émotion Albert Einstein à la première du film à Los Angeles en 1931 (il avait été invité par Chaplin et ils étaient assis l'un à côté de l'autre). Pour autant, le film n'a même pas été sélectionné par l'Académie pour la cérémonie de 1932.

À lire aussi: "JEUNE FEMME" EST UN PORTRAIT QU'ON AVAIT RAREMENT VU AU CINÉMA

Peut-être est-ce dû à sa date de sortie un peu trop précoce (31 janvier 1931) ? Pas vraiment vu que la cérémonie n'avait pas lieu fin février comme aujourd'hui mais début novembre.


city lights chaplin

Peut-être à cause des multiples scandales autour de la personnalité sulfureuse de son auteur ? Chaplin était déjà une personnalité sulfureuse quand il a reçu un Oscar spécialement crée pour récompenser son génie visionnaire et son apport inestimable à cet art en 1928 pour son film «Le cirque». Et il n'était pas du tout boudé par l'Académie puisqu'il sera à nouveau nommé en 1941 pour «Le dictateur» (meilleur scénario et acteur, puisqu'il n'a jamais été nommé comme meilleur réalisateur, obtenant son seul Oscar en 1972 pour sa musique sur «Les feux de la rampe», film datant de 1952 mais interdit aux USA durant 20 ans).

À lire aussi:ET SI ON REMETTAIT, À NOUVEAU, LE CÉSAR DE LA MEILLEURE AFFICHE ?

Peut-être à cause du manque de succès du film à sa sortie ? Non plus, car le film a été un solide succès, comme la majorité des films de Chaplin à l'époque, et ce, en dépit du fait que le film soit quasiment muet alors que les films parlants avaient cannibalisé le marché.


city lights chaplin

À cause de son sujet ou bien de ses qualités moins importantes que dans les autres films de son auteur ? Film résumant parfaitement à la fois le soin maniaque de Chaplin (plus de 340 prises pour le plan où Chaplin achète une fleur à la petite fille aveugle, un film en production durant trois ans, un tournage de 180 jours), sa perfection formelle incroyable et son sens inouï du burlesque.


city lights chaplin

Quant à ses qualités de film, il faut savoir qu'il reste le film le mieux noté du cinéaste puisqu'il occupe la 36ème place du Top 250 sur Imdb devant «Les temps modernes» (38ème) et «Le dictateur» (52ème) !

À lire aussi: "CARRÉ 35" D'ERIC CARAVACA UNE PLONGÉE INTIME ET DÉCHIRANTE DANS LA MÉMOIRE FAMILIALE

Non, vraiment, c'est un oubli presque impardonnable de l'Académie au vu du reste de la sélection pour cette année 1931 : le vainqueur sera le western «La ruée vers l'Ouest» de Wesley Ruggles, dominant «East Lynne» de Frank Lloyd, «Spéciale première» de Lewis Milestone, «Skippy» de Norman Taurog et enfin «Horn le trafiquant» de W.S Van Dyke. Des films ayant marqué l'Histoire du cinéma, véritablement !

La postérité a cela de formidable, tout comme le verdict du public, puisqu'il permet à des films n'ayant pas toujours les honneurs qu'il mérite à sa sortie de survivre au passage du temps. Car comme le disent les frères Coen, mieux vaut avoir un film culte que plein d'Oscars !


city lights chaplin

texte : Loïck Guérel

rédaction Cinktank