Petite histoire de l'humour made in usa part one: Y a-t-il des noirs dans la salle?

Chroniques
Audio picto à l'écoute
28.11.2017
"Nous ne servons pas les gens de couleur ici. J'ai dit: «Ça va, je ne mange pas de gens de couleur, apportez-moi un poulet entier frit."

l'american way of life

Il existe, depuis la Seconde Guerre mondiale, plusieurs faisceaux à la propagation de la culture du “rêve” américain. Le cinéma bien sûr, mais aussi, sa musique, ses séries, sa junk food, etc. Tous ces vecteurs d'exportation de "l'american way of life" font des États-Unis la première usine à fantasmes du monde. L'humour est une de ces armes de propagation massive qui nous bercent depuis notre enfance.

À lire aussi: "BATTLE OF THE SEXES", UN GENTIL BIOPIC JAMAIS À LA HAUTEUR DE SON HISTOIRE

Nous avons été nombreux à avoir été élevés avec "Friends", le "Cosby show," des films de Woody Allen ou d'Eddie Murphy, mais aussi par les réalisations des ZAZ ( tous les titres de films débutant par, y a-t-il un pilote dans l’avion, …) ou bien par les vagues successives d'auteurs/acteurs venus du SNL (Saturday Night live) en passant par les productions Appatow. Depuis plus de 60 ans, l'humour américain rayonne dans le monde entier. Pourtant, sommes-nous capables de définir ce qu'il est tant il est divers?

Plutôt que de faire un inventaire non exhaustif des comiques qui a émaillé l'histoire des États-Unis, concentrons-nous sur le postulat selon lequel, s'interroger sur l'humour US c'est aussi participer à la compréhension de son peuple.


hotshot

Jeune nation issue de multiples origines les États-Unis ont très tôt développé un humour singulièrement lié à sa culture émergente.
Pourtant, avant d'être un vecteur de cohésion sociale, on a assisté au début des années 1800 à l'émergence des Minstrel Show, sorte de spectacle de chant, danse et théâtre où des blancs grimés en noir caricaturaient les Afro-américains. Ces spectacles eurent un succès immense même après la guerre de sécession ou même des noirs jouèrent dans ces Minstrel Show. Loin d'être un style de spectacle lié au 19e siècle ces spectacles perdurèrent, même faiblement, jusqu'aux années 1950 dans le sud des États-Unis.


Minstrel Show

Ils se stoppèrent définitivement avec à l’émergence des combats pour les droits civiques. Cette forme de spectacle et son succès participèrent fortement à l'enracinement des clichés contre la population noire américaine. Toutes les formes d'humour qui accompagnèrent cette période étaient principalement accès sur les différences (croyances d'époques) raciales et ethniques.



Aux Minstrel Show succédèrent les vaudevilles et le burlesque, qui loin de s'émanciper des clichés raciaux, accentuèrent les caricatures envers les populations juives, Irlandaises, Écossaises et allemandes. En 1913, le premier enregistrement vinyle à être vendu à plus d'un million d'exemplaires est un sketch moquant les Juifs « Cohen on the telephone ». Cet humour raciste accompagne à l'époque plusieurs vagues d’immigration successives qui changeaient le visage des États-Unis.

À lire aussi: "THELMA" AURAIT PU ÊTRE L'ORIGIN STORY D'UNE SUPER-HÉROÏNE

Il serait pourtant injuste de réduire l'humour de l'époque à une simple succession de sketchs racistes. L'apport monumental de comiques tels que Chaplin et Keaton sont fixés dans les esprits et traversent les âges. Mais ils ne doivent pas faire oublier qu'à l'époque, ils cohabitaient avec cet humour cliché et haineux.


chaplin

buster keaton

Un véritable changement s’opéra après la Seconde Guerre mondiale. On vit l'ascension de comiques issues des communautés raillées, prendre les clichés à leur compte et les détourner pour mieux mettre en exergue les contradictions du pays de la liberté. Ils posèrent les bases de ce qu'est encore aujourd'hui le comique US. L'humour devint une arme politique comme le prouva Dick Gregory (décédé le 19 août 2017), comique et militant Afro-américain, avec des sketchs dénonçant la ségrégation raciale.

Extrait:
"Last time I was down South I walked into this restaurant and this white waitress came up to me and said, "We don't serve colored people here." I said, "That's all right. I don't eat colored people. Bring me a whole fried chicken."
Then these three white boys came up to me and said, "Boy, we're giving you fair warning. Anything you do to that chicken, we're gonna do to you". So I put down my knife and fork, I picked up that chicken and I kissed it. Then I said, "Line up, boys!"

("La dernière fois que j'étais dans le Sud, je suis entré dans ce restaurant et cette serveuse blanche est venue me voir et m'a dit: "Nous ne servons pas les gens de couleur ici. J'ai dit: «Ça va, je ne mange pas de gens de couleur, apportez-moi un poulet entier frit. Puis ces trois garçons blancs sont venus vers moi et ont dit: "Mon garçon, nous te prévenons que tout ce que ce que tu feras à ce poulet, nous te le ferons. Alors j'ai posé mon couteau et ma fourchette, j'ai pris ce poulet et je l'ai embrassé. Alors j'ai dit, "faites la queue, les garçons!").


dick gregory

Toujours dans les années 50 / 60, l'humour servit pour pointer du doigt les hypocrisies et côtés sombres des États-Unis avec l'un des comiques les plus célèbres du pays et père du stand-up Lenny Bruce. Né en 1925 dans une famille juive, il fut soldat en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. À son retour du front, il fonda sa propre église et s’autodésigna Pasteur. Le jésus qu’il proposait n’étant pas très convenable, la police l’arrêta. Son humour n’étant apprécié ni par l’église ni par les tribunaux, il trouva une seconde vocation dans les cabarets. Il y développa son goût de la provocation et de l'improvisation.

À lire aussi: "LA LUNE DE JUPITER" OU LA RÉFLEXION SOCIALE PAR LA SF


Lenny Bruce

Éternel rebelle, il s'attira les foudres de la justice pour obscénité à plusieurs reprises pour avoir utilisé les mots "tits", "fuck" ou "cocksucker" sur scène. Il devint dans les années 60 un symbole d’une époque de révolte. Il mourut à 40 ans d'une overdose et d'une santé précaire ou comme le dit le producteur Phil Spector "Lenny Bruce est mort d'une overdose de Police". Il laissa pourtant un héritage considérable chez les comiques du monde entier d'hier à aujourd’hui.


lenny bruce

(Extrait spectacle de Lenny Bruce, "Are There Any Niggers Here Tonight?")



(Extrait spectacle Desproges, "On me dit que des juifs se sont glissés dans la salle")



Rédaction Cinktank