Accueil Dernières minutes Collision majeure entre deux vols à destination de l’Inde évitée à l’aéroport...

Collision majeure entre deux vols à destination de l’Inde évitée à l’aéroport de Dubaï – Détails ici

34
0

Une collision majeure entre deux avions de la compagnie Emirates a été évitée à l’aéroport de Dubaï lors du décollage. Le vol EK-524 de Dubaï à Hyderabad devait décoller à 21h45, de même que le vol EK-568 qui devait se rendre de Dubaï à Bengaluru ; le vol Emirates devait également décoller pour sa destination.

Malheureusement, les deux avions qui devaient décoller sont arrivés sur une seule piste. Selon l’horaire des vols Emirates, il y a un écart de cinq minutes entre les heures de départ des deux vols. « L’EK-524 de Dubaï-Hyderabad accélérait pour décoller de la piste 30R, lorsque l’équipage a vu un avion arriver dans la même direction à grande vitesse.

L’ATC a immédiatement donné l’ordre d’interrompre le décollage. L’avion a ralenti en toute sécurité et a libéré la piste par la voie de circulation N4, qui traverse la piste. Un autre vol Emirates EK-568, de Dubaï à Bangalore, roulait pour le départ et devait décoller de la même piste 30R », a déclaré à ANI une personne au courant de l’incident.

Après l’intervention de l’ATC, le vol Emirates à destination de Bengaluru a décollé et le vol Emirates à destination d’Hyderabad est retourné à la baie de taxi et a décollé quelques minutes plus tard. Une enquête a été lancée par l’organisme d’enquête sur l’aviation des EAU, The Air Accident Investigation Sector (AAIS). Un grave manquement à la sécurité a été signalé aux compagnies aériennes. Emirates Air a confirmé l’incident et a informé l’ANI de cette grave violation de la sécurité.

Lire aussi : Elon Musk : Tesla relève de « nombreux défis » avec le gouvernement indien

« Le 9 janvier, le contrôle de la circulation aérienne a demandé au vol EK524 d’interrompre le décollage au départ de Dubaï, ce qui a été fait avec succès. L’avion n’a pas été endommagé », a déclaré à l’ANI le porte-parole d’Emirates Air. Une enquête interne a également été ouverte contre l’équipage de l’avion. « La sécurité est toujours notre priorité absolue et, comme pour tout incident, nous menons notre propre enquête interne. L’incident fait également l’objet d’une enquête par l’AAIS des EAU », a déclaré à l’ANI le porte-parole d’Emirates.

Regardez aussi :

Selon le rapport préliminaire, le vol EK-524 à destination de Hyderabad était en train de décoller sans autorisation de l’ATC. Emirates avait déployé ses Boeing-B777 pour lesdites destinations lorsque l’incident a été signalé. Ces avions ont une capacité de 350 à 440 sièges selon la configuration de l’appareil.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Article précédentRoutine de soins de nuit pour éliminer l’acné, les imperfections et les éruptions cutanées
Article suivantQuiklyz va proposer une gamme de véhicules électriques en leasing et par abonnement à ses clients en Inde.