"Good Time", bad trip à tombeau ouvert

Critiques
Audio picto à l'écoute
18.09.2017
Looser magnifique, Connie ne cesse, dans sa quête, de prendre les mauvaises décisions et s'enfonce dans un trip aux conséquences attendues. C'est bien cela le problème avec "Good Time", le sentiment d'une machine qui tourne en rond, très conscient de sa hype.

good time

"Good Time" des frères Joshua et Ben Safdie est un film tendu, resserré, qui débute par un pré-générique puissant, avant de s'essouffler dans un récit confus, plombé par les références écrasantes d'"After Hours" de Martin Scorsese et de John Cassavetes.

A lire aussi: "WHITE GOLD" OU LE LOUP DE WALL STREET DU DOUBLE VITRAGE DANS L'ANGLETERRE DES 80'S

Après un braquage manqué, Connie (Robert Pattinson, excellent) réussit à s'enfuir mais son frère handicapé, Nick (surprenant Ben Safdie, également co-réalisateur), est arrêté. Alors qu'il tente de réunir la caution pour libérer son frère, Connie décide de le faire évader.

A lire aussi: "MOTHER!" LA CRÉATION PAR LA DESTRUCTION

Les frères Safdie, qui se sont fait connaître en 2009 avec "Lenny and the Kids" avant de confirmer avec "Mad Love in New-York" en 2014, continuent leur exploration des bas fond de New-York et des vicissitudes de personnages marginaux. Avec "Good Time" les deux chantres de la mouvance Hypster indé new-yorkaise du Mumblecore, qui se caractérise par une production "fauchée", des sujets tournant autour des relations entre personnes de vingt à trente ans, des dialogues en partie improvisés et des acteurs non-professionnels, se frotte au thriller urbain en dynamisant le genre, sans jamais dénigrer leurs principes et en dessinant des personnages barrés et originaux.


good time

Looser magnifique, Connie ne cesse, dans sa quête, de prendre les mauvaises décisions et s'enfonce dans un trip aux conséquences attendues. C'est bien cela le problème avec "Good Time", le sentiment d'une machine qui tourne en rond, très conscient de sa hype. Que l'on soit sensible ou pas au style visuel, zoom, lumière "crade", plan saturé, montage frénétique, martelage sonore et musical, la partition d'Oneohtrix Point Never est cependant sublime. Le film provoque deux interrogations : assistons-nous à un acte de création nihiliste, instantané d'une génération ? Ou bien les deux jeunes réals doués, fantasment-ils une population en posant sur elle un regard finalement faussement empathique et un peu prétentieux?

A lire aussi: "NOS ANNÉES FOLLES" : L'HOMME QUI VOULAIT RESTER UNE FEMME

Film ambigu dans sa représentation de ses personnages "Good Time" n'en demeure pas moins un œuvre forte et remuante de deux vrais auteurs. Ne pas partager leur vision, ne doit pas empêcher de reconnaître le talent de jeunes réalisateurs, qui provoquent le débat, vertu du cinéma à ne jamais négliger.

GOOD TIME

De Ben Safdie, Joshua Safdie

Avec Robert Pattinson, Ben Safdie, Jennifer Jason Leigh

Date de sortie 13 septembre 2017


good time

Rédaction Cinktank