Les Gardiens de la Galaxie vol.2 : Le spectacle familial

Critiques
Audio picto à l'écoute
26.04.2017
Toi qui a adoré le premier film et t'attendais à voir la suite comme une suite améliorée, tu seras déçu.

Non pas que la qualité ne sois pas au rendez-vous, loin de là. Les Gardiens de la Galaxie vol.2 est bien au-dessus de la plupart des productions Marvel actuelles. Mais il y a plutôt ce sentiment qu'on était, nous les jeunes qui aiment les choses impertinentes et décalées, un peu les seuls à défendre ce nouveau ton dans un film de super-héros. Et puis comme il a eu un énorme succès surprise (774 176 600 $ de recettes monde), alors la prod s'est dit que pour le 2 il allait falloir en mettre plus, et pour tout le monde.



Les Gardiens de la Galaxie vol.2 s'intéresse aux thèmes délicats de la filiation et de l'appartenance avec la rencontre entre Star-Lord (Chris Pratt) et son père disparu : Ego (Kurt Russell). Et c'est tout ce qu'on saura de l'histoire du film avant d'aller le voir car en fait il n'y en a pas vraiment. La scène d'entrée est un prétexte pour introduire un nouvel ennemi, et à partir du moment où les gardiens sont pris en chasse, plus rien dans leur destination ne sera dans leur contrôle. Alors ça peut donner un effet "on part à l'aventure avec eux" mais ça fait surtout un enchainement de situations sans but ni objectif.

gardiens-galaxie-2

Mais par contre, c'est vraiment du très grand spectacle, qui pose la question du retour du Space Opera dans le cinema, chose qui s'annonce surement un très bon point car ENFIN on quitte la Terre. La Terre qui d'ailleurs est montrée dans le film comme une planète parmi le milliard d'autres, et ça c'est cool. On voyage, on visite, on découvre de nouveaux être vivants et ça change de tout ce qu'on a pu voir avant. Et ça permet de pas tout le temps détruire New York également.
Après, c'est family. D'abord parce qu'il y a baby groot (Vin Diesel), qui a le rôle du "truc mignon" avec ses grands yeux et ses moues boudeuses. Ensuite parce que les enjeux mêmes du film font appel à des sujets classiques chez Disney, réactualisés (la famille, mais recomposée, les amis, le pardon etc...). L'humour vache du premier est bien là, mais axé sur le personnage de Drax (Dave Bautista), donc déséquilibré. Et on sent que James Gunn a voulu, de manière vraiment généreuse, nous donner ce qu'on avait aimé mais multiplié par 2. Chose louable, mais qui crée donc des écarts constants et immenses entre des moment dramatiques poignants (on va pas te spoiler) et des sursauts de vannes bien violentes. Malheureusement l'ensemble sonne parfois un peu creux et bien que l'esprit "Tex Avery" donne souvent à rire, il empêche aussi les personnages d'évoluer de façon plus crédible dans un univers fantasque.

gardiens-galaxie-2

Encore une fois, alors que le premier existait pour lui-même et était un one-shot qui a permis à Marvel de partir vers le cool (et nous donne la chance d'avoir un Thor 3 de ce calibre), Les Gardiens de la Galaxie vol.2 donne hélas l'impression d'être là pour faire une transition vers le prochain Avengers. Mais ce qui est bein, c'est qu'on va aller dans l'espace. Et comme on est des gens sympas, on te fait même gagner des places.

Les Gardiens de la Galaxie vol. 2
Un film de James Gunn, avec Chris Pratt, Zœ Saldana, Dave Bautista, Bradley Cooper, Vin Diesel, Michæl Rooker, Kurt Russell…

Texte : Rédaction Cinktank