"Ça" est véritablement un film que les enfants doivent voir

Critiques
Audio picto à l'écoute
21.09.2017
Il s'adresse directement à eux en leur montrant, et de manière vraiment pas débile, qu'à plusieurs on s'en sort toujours et qu'il faut se soutenir entre copains. Des valeurs qui font bien plus plaisir à voir dans un tel long-métrage que dans les conneries de Disney.

Le chef-d'oeuvre de Stephen King "It" (en VO) revient au cinéma pour un reboot sous la direction d'Andrés Muschietti (Mama) annoncé comme spectaculairement horrifique. Alors oui. Mais non.


ça-it-movie

"Ça", c'est le nom d'une entité maléfique qui se nourrit de la peur des enfants et prend la forme d'un clown. Le prototype du clown glauque qui tripote des enfants dans les bois en Belgique. Tu vois le genre. D'ailleurs à ce sujet la World Clown Association a bien gueulé parce que ce genre de film ne leur fait pas du tout une bonne pub.

À lire : LE FILM "IT" FAIT SURTOUT PEUR AUX VRAIS CLOWNS

Bref, cette petite polémique passée, revenons à nos moutons. "Ça" fait son retour après une première adaptation avec le génial Tim Curry. Et c'est au tour du flippant Bill Skarsgård (le frêre de Tarzan) d'incarner le clown bouffeur de mignons enfants. Bill Skarsgård qui d'ailleurs n'aurait même pas eu besoin de maquillage pour faire flipper (tu iras voir sa photo) mais ça c'est un avis de pute qui n'engage que nous.



C'est un film pour les enfants

Pourquoi cette affirmation ? (Le gars se pose des questions à lui-même) "Ça", sous ses airs de trasher spécial gamins pourrait être un lieu de récréation pour les adultes qui ont sadiquement envie de voir souffrir ces enfants qui nous les brisent à longueur de journée. Un peu comme on aime regarder les gens beaux se faire dézinguer dans "Massacre à la tronçonneuse". Mais ici ce n'est pas le cas.
Ici, à la manière de Spielberg, et c'est là où l'on se rappelle d'ailleurs que Stephen King est un "Dark Spielberg", donc à la manière du réalisateur de "E.T.", le film est concentré sur le point de vue des enfants. Ce sont eux qui voient les choses, et les adultes ne comprennent rien. Les adultes sont même par moment plus terrifiants que Pennywise (c'est le nom du clown).


ça-it-movie

ça-it-movie

Ainsi, le réalisateur Andrés Muschietti a su exploiter ce qui fait l'essence du livre de King, à savoir l'imaginaire des enfants. Ce que l'on s'imagine existe si l'on y croit. "Ça" ne fait peur qu'à ceux qui y croient, et croient en les cauchemars qu'il projette sur eux.

C'est un film que les enfants doivent voir

De nos jours où le film d'horreur est devenu un genre de blockbuster franchise à succès ("Insidious", "The Conjuring", "Anabelle", "Saw", "Ouija" et j'en passe), difficile de faire encore peur avec du jump scare classique et de la musique agressive. Alors il semble que le réalisateur, conscient de tout cela, se soit concentré sur d'autres détails. Comme le malaise adulte/enfant, ou comme l'une des vraies peurs que l'on a lorsque l'on est à l'école : celle de se faire péter la gueule à la sortie par des plus grands.


ça-it-movie

ça-it-movie

ça-it-movie

La bande de jeunes, dont les acteurs interprètent vraiment bien leurs rôles et permettent d'asseoir la qualité du film, est un assemblage de losers marginaux et rejetés. Tout ce qu'on était nous. Un bègue, une grande gueule ultra-drôle (Finn Wolfhard de "Stanger Things"), une fille que tout le monde traite de salope, un noir, un gros, un hypocondriaque, un flippé de la vie. Il y a là assez de matière pour créer des engueulades assez marrantes et des batailles de vannes qui vont alléger le récit et le faire basculer dans ce que le film sera de mieux. Une aventure dans l'enfance. Une enquête policière faite avec les moyens du bord. Comme quand on se racontait des histoires pendant les vacances d'Été.
C'est d'ailleurs rappelé beaucoup de fois à travers le film par les adultes qui poussent les enfants à aller jouer dehors puisque "c'est l'Été".

"Ça" est un film pour enfants, puisqu'il s'adresse directement à eux en leur montrant, et de manière vraiment pas débile, qu'à plusieurs on s'en sort toujours. Que les complexes physiques ne durent pas. Et qu'il faut se soutenir entre copains. Des valeurs qui font bien plus plaisir à voir dans un tel long-métrage que dans les conneries de Disney.


ça-it-movie

À lire aussi : "GOOD TIME", BAD TRIP À TOMBEAU OUVERT

"Ça" (It)
Un film d'Andrés Muschietti avec Bill Skarsgård, Jaeden Lieberher, Jeremy Ray Taylor, Sophia Lillis, Finn Wolfhard, Wyatt Oleff, Chosen Jacobs, Nicholas Hamilton, Jack Dylan Grazer...

rédaction Cinktank