"Plaire, aimer et courir vite" et voir un film fort mais se faire chier quand même

Critiques
Audio picto à l'écoute
12.05.2018
À la base, Louis Garrel devait jouer le rôle de Pierre Deladonchamps. Mais bon comme Vincent Lacoste est sorti pendant longtemps avec sa soeur, ça aurait fait bizarre de sortir à l'écran avec son ex beau-frère...

Si t'as aimé : 120 Battements par minute, La fille du 14 Juillet et Les Nuits Fauves

De base, on sait qu'on ne peut pas être amis avec Christophe Honoré. On le sait parce qu'on sait qu'il a détesté "Starship Troopers" de Paul Verhoeven. Et, si t'as loupé le message principal de ce film Ô combien cynique, t'as loupé l'occasion d'être amis avec nous. Pire, il n'y aura pas de discussion possible. C'est notre test.


plaire aimer courir vite

Mais comme on n'est pas des enfoirés, on s'en fout de tout ça. Et on peut dire ce qu'on veut, mais Christophe Honoré sait filmer l'amour. Comme dans "Homme au bain". Les hommes qui aiment, j'entends.
Ainsi ce "Plaire, aimer et courir vite" est un film magnifique par ses nuances. Ce ne sont pas que des hommes qui en aiment d'autres, c'est bien plus tissé. Plus complexe. Et, sur fond de maladie et de fin inévitable (le sida), Le réalisateur va nous présenter des hommes qui s'aiment "même si".

L'Été 1993, Arthur (Vincent Lacoste) va rencontrer et tomber amoureux de Jacques (Pierre Deladonchamps), un écrivain parisien séropositif. Et Arthur est jeune, alors il ne croit pas à ce qu'on puisse mourir de ça, et surtout pas Jacques. Sauf que ce dernier a depuis longtemps accepté sa fin et n'a pas envie de se lancer dans une dernière histoire d'amour.
Bon je sais, je raconte très mal et ça a l'air chiant, mais ça ne l'est pas du tout. C'est en tout point magnifique et surprenant dans l'écriture. Jacques a eu un enfant avec une amie mère-porteuse, Arthur tombe amoureux des femmes mais ne baise que les hommes, le voisin de Jacques, Mathieu (le grand Denis Podalydès) semble être une figure maternelle pour lui...


plaire aimer courir vite

plaire aimer courir vite

plaire aimer courir vite

On se lassera difficilement de ce film, dont la fin, bien que finalement un peu chiante par sa longueur, est rattrapée par le propos très dur qu'elle soulève et la manière si légère dont Christophe Honoré nous la montre. Tout pour les acteurs.
Le film est en sélection officielle du Festival de Cannes cette année. Y'a mouaille que Pierre Deladonchamps gagne un truc (mais attention, y'a toujours Vincent Lindon dans les parages). À la base, Louis Garrel devait jouer son rôle. Mais bon comme Vincent Lacoste est sorti pendant longtemps avec sa soeur, ça aurait fait bizarre de sortir à l'écran avec son ex beau-frère...



Plaire, aimer et courir vite
Une film de Christophe Honoré avec Pierre Deladonchamps, Vincent Lacoste, Denis Podalydès, Adèle Wismes, Thomas Gonzales, Clément Métayer, Sophie Letourneur...

rédaction Cinktank