Problemos: Sa Majesté fait mouche

Critiques
Audio picto à l'écoute
10.05.2017
Problemos laissera surement un paquet de gens circonspects devant l'ovni filmique qu'il est. Loin des dernières mièvreries sorties (Jour J) ou autres productions aux relents racistes (A bras ouvert), éric Judor inscrit son film dans le sillon burlesque et absurde qu'il a entamé depuis sa "douche" artistique avec Quentin Dupieux

problemos

Jeanne et Victor sont deux jeunes Parisiens de retour de vacances. En chemin, ils font une halte pour saluer leur ami Jean-Paul, sur la prairie où sa communauté a élu résidence. Le groupe lutte contre la construction d’un parc aquatique sur la dernière zone humide de la région, et plus généralement contre la société moderne, la grande Babylone. Séduits par une communauté qui prône le « vivre autrement », où l’individualisme, la technologie et les distinctions de genre sont abolis, Jeanne et Victor acceptent l’invitation qui leur est faite de rester quelques jours. Lorsqu’un beau matin la barrière de CRS qui leur fait face a disparu…la Communauté pense l’avoir emporté sur le monde moderne. Mais le plaisir est de courte durée…à l’exception de leur campement, la population terrestre a été décimée par une terrible pandémie. Ce qui fait du groupe les derniers survivants du monde. Va-t-il falloir se trouver de nouveaux ennemis pour survivre ?

Problemos laissera surement un paquet de gens circonspects devant l'ovni filmique qu'il est. Loin des dernières mièvreries sorties (Jour J) ou autres productions aux relents racistes (A bras ouvert), éric Judor inscrit son film dans le sillon burlesque et absurde qu'il a entamé depuis sa "douche" artistique avec Quentin Dupieux.

Mais limité Problemos à la seule patte de Judor serait oublier que le film est avant tout issu du travail de Blanche Gardin qui en a coécrit le scénario avec Noé Debré. Pour ceux qui sont familier de son humour et de ses spectacles, ils auront plaisir à retrouver cette même fausse naïveté, qui sous couvert d'un bordel de façade, distille ici et là un regard lucide, drôle et cynique de notre société. Tout le monde y passent, du faux gentil Bobo mais vrai connard Victor (éric Judor, génial et très proche de son personnage de Platane), à la Baba cool ultra féministe (Blanche Gardin, égale à elle-même). Tous les personnages, hauts en couleur, évitent la caricature grâce à l'interprétation parfaite de tout le casting. On mettra cependant une mention spéciale à Marc Fraize aka Monsieur Fraize, révélé par l'émission On n'demande qu'à en rire sur France 2. Son phrasé, ses expressions relèvent un texte déjà très bon et on a vraiment envie de le voir tenir un premier rôle dans un futur proche.


problemos

Malgré tout, même s'il est bien écrit et interprété, Problemos souffre d'un problème de rythme et de cohésion qui donnent parfois le sentiment d'assister à une suite de sketchs plutôt qu'à une continuité scénaristique. Le sentiment de redevenir simple spectateur au détriment d'une réelle projection dans l'histoire gagne alors du terrain. Jusqu'au moment où l'on apprend que le monde est dévasté par une pandémie le film se tient sans problème, seulement, il bascule ensuite dans un absurde total et bien qu'assumé, risque de refroidir bon nombre de spectateurs. Et pourtant, mine de rien, on s'attache aux personnages et l'on se dit que Problemos est en fait le long pilote d'une série, format qui aurait, peut-être, été plus approprié à une histoire basée sur les dialogues et sur un humour de situation.


problemos

C'est un parti-pris artistique plus que courageux, dans la comédie ronronnante française et l'on se prend à se rappeler un certain cinéma des années 60 et 70, avec en tête de file Mocky, Jean Yanne et un peu après le Splendide avec les Bronzés (1978), mais aussi l'un peu oublié et ici de circonstance Les Babas cool (1981). Malheureusement, Problemos se perd dans son propre jeu et accouche d'une fin frustrante et le sentiment d'un film incomplet. Il lui manque ce supplément d'âme qui aurait fait passer le film du statut de comédie absurde et acide au chef d'œuvre burlesque, dont on aurait pour un moment, épilogué sur les multiples scènes et leurs interprétations, avant de s'approprier les dialogues.

PROBLEMOS

De Eric Judor

Avec Eric Judor, Blanche Gardin, Youssef Hajdi

Date de sortie 10 mai 2017



texte: rédaction Cinktank