"Seven Sisters" : n'est pas Spielberg qui veut

Critiques
Audio picto à l'écoute
31.08.2017
une mise en scène médiocre en manque d'inspiration, enchaînant les séquences stéréotypées, qui sans la présence magnétique de Noomi Rapace, auraient fini de ridiculiser un film qui n'en avait déjà pas besoin.

What Happened to Monday

"Seven Sisters ", c'est l'exemple type du film, qui se prend trop au sérieux et qui mal maîtrisé dans son sujet, bascule dans le ridicule perdant l'intérêt du spectateur.

Vendu comme un film d'anticipation traitant de la surpopulation sur terre et des moyens radicaux entrepris pour l'endiguer (politique de l'enfant unique) "Seven Sisters" se cherche et se perd dans les méandres de son histoire, où 7 jumelles doivent pour survivre, chaque jour interpréter le même personnage.

A lire aussi: "LES PROIES" C'EST LA GUERRE DEMI-MOLLE DES SEXES


What Happened to Monday

Toutes les grandes œuvres de science-fiction, qu'elles soient des livres ou des films, ont toujours utilisé le genre pour parler du monde actuel et de ses travers. On peut citer l'œuvre de Philip K. Dick qui questionne la notion de réel et la place de l'humain dans celui-ci, Isaac Asimov et l'intelligence artificielle ou bien encore Steven Spielberg et son "Minority Report" qui s'interrogeait sur la perte d'un enfant et la période de deuil qui s'ensuit.

"Seven Sisters", de part son sujet, aurait pu être une étude sur la place de l'individu au sein de la famille. Comment s'affranchir du collectif pour atteindre son autonomie. Comment poursuivre sa propre destiné au détriment, ou pas, de ceux qui nous entoure.



Malheureusement, Tommy Wirkola (auteur du barré "Dead Snow" et du bancal mais jouissif "Hansel et Gretel : Witch Hunters") évacue toute réflexion approfondie et sa seule ambition, se limite à offrir une honnête série B. Ambition qu'il n'atteint pas, la faute à une mise en scène médiocre en manque d'inspiration, enchaînant les séquences stéréotypées, qui sans la présence magnétique de Noomi Rapace, auraient fini de ridiculiser un film qui n'en avait déjà pas besoin. Il manque aussi au scénario de véritables enjeux dramatiques, justifiant les motivations des personnages et l'intérêt que le spectateur leur porte.

A lire aussi: DANS "HITMAN AND BODYGUARD" SAMUEL L. JACKSON DIT AUTANT "MOTHERFUCKER" QU'IL FLINGUE DES GENS

On passera sur le reste de la distribution (hormis l'impeccable Willem Dafoe) qui semble perdu, pas aidé par des dialogues creux, une caractérisation limitée et une direction d'acteurs désastreuse.

Pas une grande œuvre, même pas une honnête série B, "Seven Sisters", ne vaut que pour la performance de Noomi Rapace et les zooms caméra, qui sentent bon le cinéma des années 70. C'est un peu léger et même un budget de 20 millions d'euros ne peut pas toujours justifier la médiocrité.

A lire aussi: LE VIOLENT RETOUR DE JOAQUIN PHOENIX AVEC LE PREMIER TRAILER DE "A BEAUTIFUL DAY"


What Happened to Monday

SEVEN SISTERS

De Tommy Wirkola

Avec Noomi Rapace, Glenn Close, Willem Dafoe

Date de sortie 30 août 2017

Rédaction Cinktank