"Les aventures de Spirou et Fantasio" : Est-ce que les producteurs arrêteront un jour de bifler la bande dessinée ?

Critiques
Audio picto à l'écoute
24.02.2018
En fait voilà, on en a plein le cul de voir la bande dessinée vilipendée par des gens qui pensent que comme il y a déjà un succès en librairies à la base, alors le public suivra au cinéma.

Si t'as aimé : On n'en sait rien. D'habitude on sait, mais là on n'a pas les mots.

La preuve en est une fois de plus avec "Les aventures de Spirou et Fantasio" : le cinéma français actuel prend son pied à souiller la bande dessinée avec des adaptations de merde. Et honnêtement, la seule chose que l'on souhaite, c'est que tous les techniciens aient été payés, tous les petits boulots de l'ombre qui font , eux, leur travail de manière juste et respectable. Et que le reste : les producteurs, en fait surtout les producteurs, aillent BIEN BIEN se faire enculer.


les aventures de spirou et fantasio

Pourquoi ?

Ce pourquoi pourrait être adaptable à beaucoup d'interrogations. Comme par exemple : Pourquoi faire un film pour enfants alors que le public qui a découvert Spirou et Fantasio en BD a plutôt entre 30 et 60 ans ? Pourquoi faire encore des vannes sur le fait de manger du caca ou bien "Non mais c'est parce que je suis stagiaire" ? Pourquoi ne pas avoir dit à Ramzy qu'il ne savait pas jouer les méchants (à part dans "Les Kaïra") ? Pourquoi avoir fait une origin story en changeant complètement la backstory de Spirou ? Pourquoi avoir fait d'une scène d'action en jetpack l'une des principales du film s'il n'y avait pas assez de budget fond vert ?


les aventures de spirou et fantasio

les aventures de spirou et fantasio

LA BD FRANÇAISE EST-ELLE VRAIMENT UN BON FILON POUR LE CINÉMA ?

En fait voilà, on en a plein le cul de voir la bande dessinée vilipendée par des gens qui pensent que comme il y a déjà un succès en librairies à la base, alors le public suivra au cinéma. Et surtout qui préfèrent prendre un truc qui existe déjà, faire un vague effort scénaristique pour dire qu'il y en a eu un, plutôt que d'avoir les couilles de produire une histoire originale.

À lire aussi : EST-CE QUE C'ÉTAIT VRAIMENT UTILE D'ADAPTER "LE PETIT SPIROU" AU CINÉMA ?

Du coup, nous les gens qui étions venus voir "Les aventures de Spirou et Fantasio" JUSTEMENT avec des attentes qui dépassent le seul divertissement familial, on est déçus. Non, plus que ça, on a envie de vous frotter le visage contre une surface rugueuse. C'est à croire qu'il n'y a personne en salle de montage pour dire que ce n'est à aucun moment drôle, à aucun moment attendrissant, et surtout : à aucun moment une aventure.


les aventures de spirou et fantasio

les aventures de spirou et fantasio

les aventures de spirou et fantasio

À lire aussi : "LA FORME DE L'EAU" DE GUILLERMO DEL TORO : LA POÉSIE ET L'ÉMERVEILLEMENT

Pour le reste, respect à Thomas Solivéres et Alex Lutz d'avoir tout tenté pour injecter la part de comique et d'énergie dont le scénario et la réalisation manquent. Et pas merci à Christian Clavier d'avoir fait du Christian Clavier, qui n'a du conte de Champignac que la coupe de cheveux (alors que le perso est sensé être quand même athlétique, une sorte d'Alfred fou). Bref, y'aura sûrement pas de numéro 2. Heureusement il y a le "Gaston Lagaffe" de PEF qui arrive bientôt... HA HA



Les aventures de Spirou et Fantasio
Un film d'Alexandre Coffre avec Thomas Solivéres, Alex Lutz, Christian Clavier, Ramzy Bédia, Géraldine Nakache, Charlotte Gabris, Vincent Desagnat, Grégoire Oestermann...

rédaction Cinktank