"The Disaster Artist" : James Franco a tout gagné

Critiques
Audio picto à l'écoute
10.03.2018
Un bon coup de poker de James Franco, qui décide de donner sa chance à un autre cinéma, plutôt réservé au DTV ou aux séances de minuit.

Si t'as aimé : The end of the world, Ed Wood et Rock'N'Roll

Curieux film que "The Disaster Artist". Mais bon, vu qu'il raconte le tournage du nanar culte "The Room" de Tommy Wiseau, curieux est un euphémisme.


the disaster artist

Il faut dire merci aux internets de nous avoir permis à nous en France de découvrir le film de Tommy Wiseau. Une romance d'une si mauvaise qualité de jeu, de scénario et de réalisation qu'il s'est révélé être une très bonne comédie. Si on regarde ça au millième degré bien entendu. Et ce résultat est essentiellement l'oeuvre de l'homme à l'origine du projet : Tommy Wiseau. Un énigmatique personnage, ultra-riche, passionné de dramaturgie, dont personne ne sait vraiment l'âge ni l'origine.




the disaster artist

À lire aussi : "LA NUIT A DÉVORÉ LE MONDE" PARIS OUTRAGÉ ! PARIS ZOMBIFIÉ ! MAIS PARIS LIBÉRÉ (À MOITIÉ)

Et James Franco a décidé de réaliser le film racontant le film. Racontant comment Tommy a rencontré son acolyte Greg Sestero (campé par Dave Franco son frère) et, voyant qu'Hollywood ne voulait pas d'eux, comment ils ont décidé de faire leur long-métrage. Un peu comme Matt Damon et Ben Affleck avec "Good Will Hunting", mais en moins bien quand même.

Du coup, il y avait le matériau. Il y avait déjà à la base de quoi raconter l'histoire d'un tournage chaotique avec un personnage mi-lunaire mi-mongolien. Il n'y avait qu'à filmer ça. Et c'est ce que James Franco a fait parfaitement, en s'accaparant le rôle de Tommy et ne s'en moquant à aucun moment. Il y a également un petit peu de "The Office" aussi, dans la manière de montrer la vie d'un tournage de cinéma. Jamais la prétention d'en faire une parabole relou ou une réflexion sur la création, et ça c'est tant mieux. Il y a même des petits caméos surprises (suspense) où l'on voit les acteurs venus se faire complètement plaisir à niquer leur image.


the disaster artist

the disaster artist

the disaster artist

À lire aussi : «EVA» DE BENOÎT JACQUOT : VAMPIRE, VÉNALE, VENGERESSE, VÉNÉNEUSE, VILE ET ...FATALE.

"The Disaster Artist" est en fait un bon coup de poker de James Franco, qui décide de donner sa chance à un autre cinéma, plutôt réservé au DTV ou aux séances de minuit. Il faudra également noter la scène de sexe pendant le tournage de "The Room" où il nous montre qu'il est un comédien très à l'aise avec son jeu corporel. Et qui fait étrangement écho aux récentes accusations de comportement inapproprié et de harcèlement dont il fait l'objet. Assez déroutant.



The Disaster Artist
Un film de et avec James Franco, Dave Franco, Seth Rogen, Alison Brie, Hannibal Buress, Zoey Deutch, Zac Efron, Ari Graynor, Melanie Griffith, Josh Hutcherson, Jason Mantzoukas, Megan Mullally, Bob Odenkirk, June Diane Raphael, Sharon Stone, Jacki Weaver, Casey Wilson, Tommy Wiseau...

rédaction Cinktank