"Tout nous sépare" ou "Le film avec Nekfeu"

Critiques
Audio picto à l'écoute
11.11.2017
Donc moi je suis Thierry, je me dis qu'à force va pas falloir déconner et que pour avoir du financement alors que mes deux derniers films étaient en baisse, il va me falloir une tête d'affiche. Un truc qui fasse que ces enculés de financiers veuillent bien lâcher du bif.

Alors ça y est, il est enfin sorti ce "Tout nous sépare" avec Nekfeu. On l'appelle comme ça car l'essentiel de la promo a été concentrée sur cet élément. Catherine Deneuve aussi, ne soyons pas mauvais joueurs. Nicolas Duvauchelle aussi, allez. Mais surtout : Nekfeu. Parce que franchement, sans lui, un film de Thierry Klifa ça attire pas des masses un nouveau public dans les salles...


tout-nous-separe

Donc, qu'est-ce qu'on cherche à te dire ? Que le réalisateur a été bien malin de proposer à Nekfeu un rôle histoire de s'assurer qu'on aille voir le film ? Franchement, ouais. C'est même pour cela qu'on a hésité à le rebaptiser "Le film avec Nekfeu", tant l'essentiel des regards se portent sur lui. Parce qu'il a explosé les ventes avec son premier album "Feu", puis surpris tout le monde en live en sortant "Cyborg". Parce qu'avec son crew 1995 et Seine Zoo Records il a eu un succès monstre et s'est attrapé l'attention d'une énorme partie de la jeunesse française. Et qu'en plus il est très beau, donc niveau groupies y'a du monde.


tout-nous-separe

tout-nous-separe

Faisons-nous les avocats du Diable deux secondes, assumons nôtre mauvaise foi pure. Moi, je suis Thierry Klifa, et après le succès de mon premier film "Une vie à t'attendre" (865 000 entrées pour un budget de 4 millions d'euros) j'enchaine la descente niveau box office : "Le Héros de la famille" (665 000 entrées pour 12 millions, budget gonflé cette fois), Les Yeux de sa mère (200 000 entrées pour 7,4 millions, budget baissé). Donc moi je suis Thierry, je me dis qu'à force va pas falloir déconner et que pour avoir du financement alors que mes deux derniers films étaient en baisse, il va me falloir une tête d'affiche. Un truc qui fasse que ces enculés de financiers veuillent bien lâcher du bif. J'ai Deneuve et Duvauchelle, mais c'est pas pareil, ils sont fidèles, ils viendraient même jouer pour des bonbons car on s'aime bien. Par contre il me faut un gars qui fasse miser gros (même si le budget est cette fois-ci le plus bas : 3,5 millions d'euros).

"A BEAUTIFUL DAY", VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER POUR UN JOAQUIN PHOENIX HABITÉ

Un gars qui remplit des Zéniths, explose les ventes, est ultra suivi sur les réseaux sociaux (et donc assure une com gratos) et surtout, un gars pour qui le cinéma est un tremplin. Bam, Nekfeu ma gueule. Le garçon est ultra photogénique, s'exprime bien. Moi j'ai écrit un rôle de gangster au coeur pur, c'est parfait.


tout-nous-separe

tout-nous-separe

tout-nous-separe

À lire aussi : "CARRÉ 35" D'ERIC CARAVACA UNE PLONGÉE INTIME ET DÉCHIRANTE DANS LA MÉMOIRE FAMILIALE

Et c'est vrai que c'est parfait, parce que dans tout ce film assez mal écrit (ouais, je fais pas de cinéma et pourtant j'assume : il est mal écrit) où l'on voit la banlieue avec un regard méga cul-cul (les bandits violents mais au fond c'est des gars blessés), où Nicolas Duvauchelle joue ENCORE un con nerveux, où Diane Kruger passe pour une grosse casse-couille... Eh bien dans tout ça, Ken Samaras (dont le vrai nom n'apparait que dans le générique et pas sur l'affiche hein, sinon personne ne serait venu)... Dans tout ça, il s'en sort bien. Well done Nekfeu, d'avoir su profiter de cette utilisation de ton image pour proposer, non pas ton meilleur rôle, mais une vision de ta capacité à incarner quelque chose. À donner des émotions.



Voilà. La seule chose à la limite intéressante qui se dégage de "Tout nous sépare" est peut-être la relation maternelle naissante entre le personnage de Nekfeu et celui de Catherine Deneuve (qui joue comme Depardieu, donc comme elle respire). Pour le reste, on est déçu par ce manque flagrant dans l'écriture et le traitement.
Et, ouais, on n'est personne pour dire ça, à part des gens qui s'attendent à un peu mieux de la part d'un gars qui a fait déjà plusieurs films, et qui veut attaquer le terrain du drame de genre sans jamais nous filer une seule belle image.


tout-nous-separe

tout-nous-separe

Tout nous sépare
Un film de Thierry Klifa avec Catherine Deneuve, Ken Samaras, Diane Kruger, Nicolas Duvauchelle, Sébastien Houbani, Michaël Cohen, Brigitte Sy...

À lire aussi : ET L'OSCAR DU MEILLEUR FILM N'EST PAS ATTRIBUÉ À... «LES LUMIÈRES DE LA VILLE» (1931) DE CHARLIE CHAPLIN

rédaction Cinktank