Accueil Dernières minutes Sport Déclaration du Premier ministre australien Scott Morrison sur l’affaire Djokovic

Déclaration du Premier ministre australien Scott Morrison sur l’affaire Djokovic

31
0

Le ministre australien de l’Immigration, Alex Hawke, a décidé d’annuler à nouveau le visa de Novak Djokovic pour des « raisons de santé publique et de bon ordre ». « Aujourd’hui, j’ai exercé mon pouvoir en vertu de la section 133C (3) de la loi sur les migrations pour annuler le visa de M.Novak Djokovic pour des raisons de santé et de bon ordre, au motif que cela était dans l’intérêt public.

Cette décision fait suite aux ordonnances de la Cour fédérale du circuit et de la famille du 10 janvier 2022, qui a annulé une décision antérieure de nullité pour des raisons d’équité procédurale », peut-on lire dans le jugement rendu par le ministre Hawke.

Quelques minutes après la décision du ministre de l’Immigration, les avocats de Djokovic ont décidé de faire à nouveau appel devant la cour et le juge Anthony Kelly, convaincus que le choix fait par la ministre Hawke est « manifestement irrationnel ».

La longue audience a débouché sur un nouveau résultat : l’affaire Djokovic sera entendue dimanche par la Cour fédérale d’Australie.

Le Premier ministre australien sur l’affaire Djokovic

Le Premier ministre australien Scott Morrison a également commenté les mesures prises à l’encontre de Djokovic dans une déclaration officielle.

« Je prends note de la décision du ministre de l’Immigration concernant le visa de M. Novak Djokovic. Je comprends que, après mûre réflexion, le ministre a décidé d’annuler M. Novak Djokovic pour des raisons de santé, d’ordre public et d’intérêt public.

Faire face à cette pandémie a été très difficile pour tous les Australiens, mais nous avons réussi à rester unis, sauvant ainsi des vies et des moyens de subsistance. Unis, nous avons réussi à maintenir l’un des taux de mortalité les plus bas, l’une des économies les plus fortes et l’un des taux de vaccination les plus élevés au monde.

Les Australiens ont beaucoup sacrifié pendant cette pandémie et ils attendent que les résultats de ces sacrifices soient protégés. C’est ce que le ministre a imposé aujourd’hui avec cette disposition. Nos politiques de protection des frontières ont assuré la sécurité de l’Australie, tant avant qu’après Covid ».

Article précédentLe Japon enregistre pour la deuxième journée consécutive un nouveau record du nombre d’infections quotidiennes depuis septembre
Article suivantPaul McNamee mécontent du retard de la décision concernant le visa de Djokovic