Accueil Dernières minutes L'International Des militants d’Extinction Rebellion bloquent le siège du Home Office à Glasgow...

Des militants d’Extinction Rebellion bloquent le siège du Home Office à Glasgow lors d’une manifestation

63
0

Paris :, 20 déc. (Cinktank.com) –

Des militants du mouvement social Extinction Rebellion ont bloqué lundi l’entrée du siège du ministère de l’Intérieur dans la ville écossaise de Glasgow, où ils se sont enchaînés dans le cadre d’une manifestation.

Dans un communiqué, le groupe a indiqué que la manifestation répond à l’approbation par la Chambre des communes de la loi sur les frontières et la nationalité promue par le ministre de l’Intérieur, Priti Patel, comme l’a rapporté l’organisation elle-même dans son compte Twitter.

Le projet de loi a été débattu après que 27 personnes ont perdu la vie dans la Manche en novembre dernier alors qu’elles tentaient d’atteindre le territoire britannique, un voyage au cours duquel 166 personnes sont mortes depuis 2014.

Dans une lettre, Patel a souligné l’importance de limiter la traversée des personnes dans le Canal et de modifier la manière dont les demandes d’asile sont traitées. Un porte-parole d’Extinction Rebellion a appelé à l’arrêt de l’adoption de la législation. « Cela va au-delà de la cruauté pour criminaliser les demandeurs d’asile », a-t-il souligné.

« Accorder l’immunité au personnel des forces frontalières si des réfugiés meurent après avoir été repoussés dans les eaux françaises constitue un meurtre au niveau de l’État », a-t-il déclaré.

La manifestation a lieu après que diverses organisations ont appelé à des manifestations de masse ce week-end à Londres devant Downing Street. Les manifestants ont appelé à la fin des hostilités et ont brandi des banderoles portant la mention « Bienvenue aux réfugiés ».

« La politique décourageante du Royaume-Uni prive les migrants de leurs droits humains et les empêche d’accéder au travail, à la santé et au logement », a déploré un manifestant de 67 ans.

Les autorités écossaises et galloises ont condamné les mesures promues depuis Londres. La ministre écossaise de la Justice sociale, Shona Robison, a exhorté le gouvernement à reconsidérer sa stratégie « hostile » et à développer des « voies sûres et légales » pour les demandeurs d’asile.

Article précédentLa série du Real Madrid se heurte au mur de Cadix
Article suivantAu moins 40 civils ont été tués par l’armée birmane en juillet, selon la BBC.