Guy Ritchie a t-il voulu prendre une revanche sur "Kingsman" pour "King Arthur" ?

Edito
Audio picto à l'écoute
07.07.2017
On te laissera juger bien entendu. Nous on est là pour lancer des idées en l'air. Tu les rattrapes si t'as envie.

Guy Ritchie et Matthew Vaughn (le réalisateur de "Kick-Ass", "X-Men : First Class" et "Kingsman", donc) sont potes. De très vieux potes et ça remonte à l'époque où les deux se rencontrent grâce à un ami commun et que Guy Ritchie lui présente son projet de film "Arnaques, Crimes et Botaniques". Matthew Vaughn est à l'époque un jeune producteur de 25 ans avec seulement un long-métrage dans les pattes ("Témoin innocent" de Scott Michell, 1995).

À lire aussi : QUAND KEVIN FEIGE (MARVEL) ET GEOFF JOHNS (DC) ÉTAIENT STAGIAIRES ENSEMBLE

Après de nombreux obstacles, ils parviennent à trouver un financement et à produire le film, qui sortira en 1998. C'est un gros succès, il remporte plusieurs prix et fait énormément d'entrées. Chose qui permet aux deux amis de financer en suivant "Snatch" (2000) et d'attirer les comédiens Brad Pitt (qui diminuera lourdement son cachet pour que le film puisse se faire) Jason Statham, Vinnie Jones et Benicio del Toro. Puis ce sera une suite de succès pour chacun (à part avec "À la dérive" où Ritchie faisait jouer sa femme de l'époque).


matthew-vaughn-guy-ritchie

Mais c'est pas ça qui nous intéresse

Si l'on en vient à sortir cet article avec un titre assez chatouilleur, c'est parce que lorsqu'on est allé voir le "King Arthur" de Guy Ritchie, quelque chose nous a un peu interpellé.
Matthew Vaughn, lorsqu'il est passé de simple producteur à également réalisateur, a prouvé qu'il savait non seulement raconter des histoires, filmer les scènes d'action avec une qualité certaine et créer des séquences visuellement cultes. Il y a par exemple la scène d'introduction de "Layer Cake" (2004) :



Il y a aussi ce moment de "Kick-Ass" dans l'entrepôt avec Big Daddy (Nicolas Cage) :



Ou encore dans "X-Men : First Class" lorsque Magneto (Michael Fassbender) arrive enfin à contrôler sa colère :



Mais c'est toujours pas ça qui nous intéresse

Allez, on arrête de te mener en bateau. Ce qui nous intéresse c'est LA scène culte de Matthew Vaughn, et certainement une des meilleures scènes de baston du cinéma. Tant par sa composition, sa fluidité, que par son immense côté fun. C'est la scène de gun fight dans l'Église issue de "Kingsman" :



Une scène monstre, qui aura nécessité pas moins de 7 jours de tournage ainsi que la participation de 130 acteurs, dont 20 cascadeurs. Des caméras parfaitement dirigées, des raccords astucieux et des effets d'accélération donnent l’impression d’un unique plan séquence.

À lire : GUY RITCHIE A SÛREMENT FAIT SON UNIQUE "KING ARTHUR"

Du coup, lorsqu'on a vu "King Arthur" de Guy Ritchie, et notamment les scènes de combat à l'épée, on s'est un peu demandé si le cinéaste n'avait pas voulu mettre un petit coup à son pote histoire de dire "T'inquiètes, je reste dans le game mon poulet" :



On te laissera juger bien entendu. Nous on est là pour lancer des idées en l'air. Tu les rattrapes si t'as envie.

À lire aussi : "MOI, MOCHE ET MÉCHANT 3", COMME UN AIR DE DÉJÀ VU

rédaction Cinktank