Accueil Dernières minutes L'International La Corée du Nord confirme qu’elle ne participera pas aux Jeux olympiques...

La Corée du Nord confirme qu’elle ne participera pas aux Jeux olympiques d’hiver en raison de la pandémie, et critique le boycott.

32
0

Paris :, 7 janv. (Cinktank.com) –

La Corée du Nord a confirmé qu’elle ne participera pas aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin en raison des « forces hostiles » générées par la pandémie et a critiqué le boycott diplomatique américain de l’événement sportif organisé par le géant asiatique.

« Nous ne pourrons pas participer aux Jeux olympiques en raison des forces hostiles et de la pandémie mondiale, mais nous soutiendrons pleinement les camarades chinois dans tous leurs efforts pour réaliser un splendide et merveilleux festival olympique », ont déclaré le Comité olympique et le ministère de la culture physique et des sports dans une lettre envoyée au Comité olympique chinois.

Le Comité international olympique (CIO) a décidé de suspendre Pyongyang de l’événement sportif pour le punir de son refus de participer aux Jeux olympiques de Tokyo de l’année dernière, auxquels il avait refusé de se rendre au motif de « protéger les joueurs » de la crise sanitaire mondiale provoquée par la pandémie de coronavirus.

Le comité olympique de Pyongyang a pris cette décision le 25 mars, mais elle n’a été rendue publique dans les médias qu’en avril. Les autorités ont alors décidé de tenir une réunion du comité olympique, qui a également souligné « la nécessité d’augmenter continuellement le nombre de médailles remportées lors des jeux internationaux », ainsi que l’urgence de « raviver l’enthousiasme pour le sport dans tout le pays ».

La Corée du Nord a également reproché aux États-Unis de « se montrer de plus en plus indiscrets dans leurs actions contre la Chine visant à empêcher l’ouverture réussie des Jeux olympiques », faisant apparemment référence à la décision de Washington de ne pas envoyer de délégation gouvernementale à l’événement sportif en raison du bilan controversé de la Chine en matière de droits de l’homme, rapporte l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

La Chine fait l’objet de multiples critiques pour des violations présumées des droits de l’homme dans la région du Xinjiang, où vit la minorité ethnique ouïgoure, ou pour avoir étouffé le mouvement d’ouverture démocratique à Hong Kong.

Les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande et l’Australie ont déclaré leur intention de procéder à un boycott diplomatique de l’événement, auquel les athlètes de leurs pays respectifs participeront normalement. D’autres pays, comme la Corée du Sud et la France, ont déjà exclu de se joindre au boycott. Le dernier à s’exprimer a été le Japon, qui a déclaré qu’il n’enverrait pas de représentants du gouvernement à l’événement.

Article précédentUne étude révèle que la fermeture des écoles permet aux adolescents de mieux dormir et d’améliorer leur qualité de vie.
Article suivantKamala Harris a été évacuée après la découverte de deux engins explosifs lors de l’attaque du Capitole le 6 janvier.