Accueil Dernières minutes L'International La Corée du Nord lance son troisième missile en un peu plus...

La Corée du Nord lance son troisième missile en un peu plus d’une semaine suite aux sanctions américaines

39
0

Paris :, 14 janv. (Cinktank.com) –

La Corée du Nord a tiré, pour la troisième fois en un peu plus d’une semaine, un projectile non identifié, apparemment un missile, dans les eaux de la mer du Japon, appelée mer de l’Est en Corée, dans le contexte des récentes sanctions prises par les États-Unis face aux tirs de missiles.

L’état-major interarmées sud-coréen a signalé l’opération, sans donner plus de détails, selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Ce lancement intervient quelques jours après que le dirigeant suprême de la Corée du Nord, Kim Jong Un, a assisté mardi au lancement d’un deuxième missile hypersonique dans les eaux de la mer du Japon en compagnie de sa sœur Kim Yo Jong et de hauts responsables, après près de deux ans sans apparaître lors de tels événements et alors que le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné le premier missile du 5 janvier.

Quelques heures seulement après le communiqué commun du Conseil de sécurité des Nations unies condamnant le premier missile, lancé le 5 janvier, le pays nord-coréen a procédé à une nouvelle opération, confirmée d’abord par les autorités sud-coréennes, puis par le Japon.

Le gouvernement américain a annoncé des sanctions à l’encontre de cinq Nord-Coréens liés au programme d’armement de la Corée du Nord après que le régime de Kim Jong Un a effectué au moins deux essais de missiles balistiques.

À la suite de ces sanctions, le porte-parole du ministère nord-coréen des affaires étrangères a déclaré vendredi que « l’administration américaine actuelle parle de diplomatie et de dialogue, mais recourt en réalité à la politique d’isolement et d’étouffement de la Corée du Nord ».

La Corée du Nord a défendu « le renforcement de la capacité de défense nationale », affirmant qu' »il s’agit d’un droit légitime d’un État souverain », et que les États-Unis « font une nouvelle provocation » contre le « droit à l’autodéfense ».

Article précédentL’Allemagne confirme plus de 90 000 cas de coronavirus en une journée pour la première fois depuis le début de la pandémie
Article suivantS. Somanath prend la tête de l’ISRO après le départ de K. Sivan.