Accueil Dernières minutes L'International La pandémie de coronavirus laisse déjà plus de 300 millions de cas...

La pandémie de coronavirus laisse déjà plus de 300 millions de cas dans le monde, selon l’Université Johns Hopkins

24
0

Paris :, 7 janvier (Cinktank.com) –

La pandémie de coronavirus a laissé plus de 300 millions de cas dans le monde à ce jour, avec environ 5,5 millions de décès dus au COVID-19, selon les données publiées ce vendredi par l’Université Johns Hopkins via leur site Internet.

Le centre a indiqué qu’à ce jour, 300 309 930 infections ont été officiellement confirmées depuis la déclaration de la pandémie en mars 2020, avec 5 472 675 décès.

Ainsi, il a détaillé qu’au cours de la dernière journée, plus de 2,4 millions de positifs ont été confirmés dans le monde, avec environ 7 000 décès, au milieu d’un rebond des chiffres entraîné par la propagation de la variante omicron.

En ce sens, le monde a dépassé le 3 janvier pour la première fois la barre des deux millions de cas en 24 heures, qu’il enregistre quotidiennement depuis lors, après avoir clôturé 2021 pour la première fois au-dessus d’un million de contaminations quotidiennes.

L’Université Johns Hopkins a souligné sur son site Web qu’au cours des 28 derniers jours, 31 602 933 infections et 182 398 décès ont été signalés, dans un échantillon de la tendance à la hausse enregistrée le mois dernier en raison de la variante omicron.

Les États-Unis sont le pays le plus touché au total dans le monde, avec environ 58,5 millions de cas et près de 834 000 décès. Derrière, c’est l’Inde, avec environ 35,2 millions d’infections et plus de 483 000 décès.

En revanche, au cours des 28 derniers jours, les pays qui ont confirmé le plus d’infections sont les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne. Les États-Unis ont ajouté plus de 8,8 millions d’infections, tandis que le Royaume-Uni est proche de 3,4 millions de positifs.

De leur côté, les autorités françaises ont confirmé plus de trois millions de cas en 28 jours, tandis que l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne sont les autres pays qui ont signalé plus d’un million de cas sur cette période, ce qui place l’Europe comme principal épicentre de la pandémie à le moment.

L’agence a annoncé le 11 mars 2020 sa décision de déclarer la pandémie causée par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, qui cause le COVID-19 et a été détecté pour la première fois dans la ville chinoise de Wuhan.


629373.1.260.149.20220107085851

Vidéo de l'actualité


Article précédentL’Atletico Baleares se qualifie pour les huitièmes de finale parmi 13 « premiers » et 2 « seconds ».
Article suivantLe président du Kazakhstan affirme que la situation est sous contrôle mais qu’il y a encore des « terroristes » armés.