Accueil Dernières minutes L'International La Russie se retire des pourparlers de paix avec le Japon suite...

La Russie se retire des pourparlers de paix avec le Japon suite aux sanctions de Tokyo

52
0

Le ministre russe des affaires étrangères, Sergei Lavrov


Le ministre russe des affaires étrangères, Sergei Lavrov -/Ministère russe des affaires étrangères/dpa

Suivez en direct la guerre en Ukraine

Paris :, 21 Mar. (Cinktank.com) –

Le ministère russe des affaires étrangères a annoncé qu’il se retirait des négociations visant à conclure un accord de paix avec le Japon, en suspens depuis la Seconde Guerre mondiale, à la suite des sanctions imposées par Tokyo en réponse à l’invasion du territoire ukrainien par la Russie.

Le portefeuille russe a qualifié les « restrictions unilatérales » du Japon de mesures de « nature hostile », informant que le gouvernement « n’a pas l’intention de poursuivre les négociations » en vue d’un traité de paix en raison de « l’impossibilité » de parvenir à des accords avec une nation « qui adopte ouvertement des positions hostiles » à l’égard de la Russie.

De même, le ministère des affaires étrangères a publié une déclaration expliquant que la Russie se retire également du dialogue avec le Japon sur l’établissement d’activités économiques conjointes dans les Curiles – un archipel d’îles russes revendiqué par Tokyo.

Lire aussi:   L'Allemagne allouera plus de soldats et d'armes pour renforcer l'OTAN

Dans le cadre de la réponse de Moscou aux sanctions japonaises, la Russie bloquera également la désignation du Japon comme partenaire de l’Organisation de coopération économique de la mer Noire, une structure créée au début des années 1990 pour stimuler la coopération économique entre les pays de la mer Noire.

Selon l’agence de presse russe Interfax, le gouvernement russe a déploré le « cours anti-russe » que le Japon aurait pris ces derniers jours et s’est dit déçu que l’archipel ait renoncé à développer « une coopération mutuellement bénéfique et un bon voisinage ».

Cette déclaration fait suite aux sanctions imposées par le Japon à l’encontre de hauts responsables russes, dont le président Vladimir Poutine, de plusieurs hommes d’affaires et entités juridiques russes en réponse à l’agression russe contre le territoire de l’Ukraine, qui a débuté il y a près d’un mois.

Article précédentLa Corée du Nord a « renforcé » son contrôle sur la population depuis la pandémie, selon le rapporteur des Nations unies.
Article suivantLe PAN annonce qu’il rompt le dialogue avec le gouvernement mexicain et dénonce son « manque de sérieux ».