Accueil Dernières minutes L'International La société civile hongroise appelle à une forte présence d’observateurs aux élections...

La société civile hongroise appelle à une forte présence d’observateurs aux élections du 3 avril

57
0

Paris :, 13 janv. (Cinktank.com) –

Vingt organisations de la société civile hongroise ont demandé ce jeudi à l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et au commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe d’augmenter la présence d’observateurs nationaux pour les élections législatives qui se tiendront le 3 avril prochain.

Les signataires de la lettre, parmi lesquels Amnesty International ou le Comité hongrois d’Helsinki, se disent « très préoccupés » par les modifications des lois électorales que le gouvernement de Viktor Orbán a adoptées depuis 2018.

Cette inquiétude quant au bon déroulement des élections au Parlement hongrois se fonde sur certaines mesures prises lors du dernier mandat de l’exécutif. Parmi eux figurent, comme l’assure le communiqué, une « discrimination » par laquelle il est difficile pour les citoyens vivant à l’étranger d’accéder au vote ou une intervention « déformante » de l’État sur le marché des médias.

« Dans ce contexte particulièrement préoccupant, nous pensons que (…) l’observation systématique et approfondie des procédures le jour du scrutin augmentera considérablement la confiance du public dans le processus électoral et dissuadera les irrégularités au cours des derniers jours de la campagne », a avancé le communiqué. .

Le communiqué dénonce également l’effet « intimidant » que « la rhétorique intimidante, xénophobe et homophobe » du Gouvernement peut avoir sur la participation des personnes de couleur ou de la communauté LGTBI.

Les organisations de la société civile demandent au Bureau des droits de l’homme de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) d’envoyer une mission complète d’observation électorale en Hongrie. L’OSCE n’a jamais effectué une telle mission pour aucun pays de l’Union européenne.

Article précédentLe bloc de Jack Dorsey, ancien PDG de Twitter, va créer un système ouvert de minage de bitcoins.
Article suivantGoogle et Apple confrontés à un « problème PUBG » pour vous avoir laissé jouer à Garena Free Fire