Accueil Dernières minutes L'International L’ancien secrétaire de Netanyahu aurait détruit des documents avant le transfert de...

L’ancien secrétaire de Netanyahu aurait détruit des documents avant le transfert de pouvoir d’Israël, selon « Haaretz ».

36
0

Le journal renvoie à un enregistrement dans lequel Braverman confirme les faits, qu’il nie lui-même.

Paris :, 30 déc. (Cinktank.com) –

L’ancien secrétaire de cabinet de l’ancien Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu aurait admis avoir détruit des documents dans son bureau avant la passation de pouvoir à Naftali Bennett à la suite de l’accord conclu en juin pour former un gouvernement de coalition qui a mis fin à ses douze années consécutives au pouvoir.

Dans un enregistrement obtenu par le quotidien « Haaretz », Tzahi Braverman affirme avoir sorti des documents du coffre et les avoir remis à son « numéro deux ». « Je lui ai dit de les détruire immédiatement. Il les a détruits et c’était la fin de l’histoire », dit-il, selon l’enregistrement.

D’autres personnes ayant travaillé dans le bureau de Netanyahu ont précédemment affirmé que les documents avaient été détruits avant que le Premier ministre ne les remette à Bennett, bien que Braverman ait nié la véracité de ces rapports.

« Ce n’est pas arrivé. Toutes mes actions dans le cadre de mes fonctions étaient légales et toute insinuation contraire est fausse et constitue un péché devant la vérité », a-t-il souligné. Pour sa part, le Likoud de Netanyahu a déclaré qu’il s’agissait de « fake news ».

Dans cette ligne, le parti de droite a fait valoir que Braverman parlait de documents personnels et de copies de documents officiels, et non de documents originaux, tout en rappelant que ces derniers sont également archivés numériquement.

Dans cette ligne, le Likoud a directement cité le journaliste qui a publié l’information et a souligné qu’il est le fils d’un membre du parlement de la coalition gouvernementale actuelle. « Nous attendons de ‘Haaretz’ qu’il publie immédiatement des excuses pour cette fausse information », a-t-il conclu.

Le quotidien israélien a déjà rapporté en juin que des documents stockés dans des coffres-forts du bureau de Netanyahou avaient été détruits avant l’investiture de Bennett, bien que l’étendue de ces actions présumées ou le contenu de ces rapports n’aient pas été déterminés jusqu’à présent.

Pendant ce temps, Nir Hefetz, un ancien conseiller médiatique de Netanyahou qui témoigne dans l’un des procès pour corruption présumée contre « Bibi », a affirmé que l’ancien Premier ministre « met tout en pièces ». « S’il y a une liste de courses, il la passe aussi dans le destructeur de documents », a-t-il dit.

Bibi, qui est devenu la première personne de l’histoire à être inculpée alors qu’il est Premier ministre d’Israël, est accusé d’avoir reçu des pots-de-vin, de fraude et d’abus de confiance dans trois affaires distinctes, à la suite d’enquêtes menées par le procureur général Avichai Mandelblit.

Article précédentLa Biélorussie déclare la chaîne Telegram de l’organisation de défense des droits humains Viasna « extrémiste »
Article suivantBordalás : « En ce moment, je ne suis pas obsédé par la position de l’équipe ».