Accueil Dernières minutes L'International Le Congrès américain adopte une loi visant à mettre fin aux relations...

Le Congrès américain adopte une loi visant à mettre fin aux relations normales avec la Russie et le Belarus

62
0

Paris, 8 avr. (Cinktank.com) –

Le Sénat et la Chambre des représentants des États-Unis ont adopté jeudi à l’unanimité deux projets de loi visant à mettre fin aux relations commerciales normales avec la Russie et le Belarus, ainsi qu’à réitérer l’interdiction des importations de pétrole russe, en réponse à l’invasion de l’Ukraine.

La Chambre des représentants des États-Unis a adopté en mars un projet de loi visant à retirer à la Russie son statut de « nation la plus favorisée », ce qui privera Moscou des avantages liés à son adhésion à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le Sénat a voté la mesure jeudi avec 100 voix en faveur. Par la suite, il a dû faire l’objet d’un nouveau vote à la Chambre des représentants – 400 voix en sa faveur – en raison d’une série de réformes mises en œuvre ces dernières semaines.

En outre, les sénateurs ont donné le « feu vert » à un deuxième projet de loi visant à réitérer l’interdiction d’importer du pétrole russe, une mesure qui a également été votée à nouveau à la Chambre basse, comme le rapporte le média « The Hill ».

Les deux projets de loi, déjà validés par le Congrès après des semaines de débats pour tenter de faire passer une loi visant à isoler financièrement et économiquement Moscou, devront être signés par le président américain Joe Biden.

Lire aussi:   L'opposition ukrainienne rejette les sanctions américaines et les qualifie de "terrorisme politique"

La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il s’agit d’une mesure que le président signera, car il l’avait « demandée » et « soutenue ».

Comme l’explique « Politico », certains législateurs ont fait valoir que ce deuxième texte de loi était inutile, puisque M. Biden avait déjà pris un décret pour interdire le pétrole russe. Néanmoins, les défenseurs de la cause estiment qu’il est important de « réitérer » la sanction contre le régime de Poutine.

Article précédentL’île d’Aaron Jarvis ne compte que 27 trous !
Article suivantLaLiga Santander sera diffusée en avril prochain en Indonésie et en Thaïlande sur l’OTT de LaLiga.