Accueil Dernières minutes L'International Le gouvernement israélien approuve l’inscription de dix pays, dont les États-Unis et...

Le gouvernement israélien approuve l’inscription de dix pays, dont les États-Unis et l’Allemagne, sur sa « liste rouge » de coronavirus.

34
0

Le pays signale plus de 1 000 cas par jour pour la première fois depuis plus de deux mois.

Paris :, 20 déc. (Cinktank.com) –

Le gouvernement israélien a approuvé l’inscription de dix pays au total, dont les États-Unis, l’Allemagne, le Portugal et l’Italie, sur sa « liste rouge » en raison de la propagation de la pandémie de coronavirus, après avoir signalé lundi plus de mille cas pour la première fois en plus de deux mois.

Selon le Jerusalem Post, l’exécutif a approuvé la recommandation du ministère d’inclure ces pays dans la « liste rouge », bien qu’elle doive encore recevoir l’aval des commissions parlementaires « Loi et Constitution » et « Santé ».

La mesure concerne l’Allemagne, la Belgique, le Canada, les États-Unis, la Hongrie, l’Italie, le Maroc, le Portugal, la Suisse et la Turquie et entrerait en vigueur aux premières heures du vendredi matin, si elle est finalement approuvée. Israël a inscrit plus de 50 pays, principalement en Afrique, sur cette « liste rouge ».

Le ministère israélien de la santé a signalé lundi un total de 1 004 cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures, portant le total à 1 356 194, avec 8 232 décès.

Elle a également déclaré qu’il y a actuellement 7 231 cas actifs, dont 81 dans un état grave, parmi lesquels 51 sont dans un état critique et 16 sont sous ventilateur.

Il a également déclaré que 6 454 410 personnes ont jusqu’à présent reçu au moins une dose de vaccin contre le coronavirus, dont 5 833 481 ont déjà reçu la série complète et 4 159 107 ont reçu la troisième dose de rappel.

Dans ce contexte, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a averti que la variante omicron est à l’origine d’une cinquième vague d’infections et a appelé la population à faire preuve de prudence et à se faire vacciner afin d’éviter de mettre davantage à contribution le système de santé.

Jusqu’à présent, 175 cas de la variante omicron ont été confirmés en Israël, dont 40 dimanche. « Je pense que dans trois à quatre semaines, peut-être plus tôt, nous verrons une augmentation de la morbidité qui ne laissera aucun doute (sur la gravité de la situation) », a déclaré M. Bennett.

« Les vaccinations des enfants sont sûres et relèvent de la responsabilité des parents », a-t-il souligné, comme le rapporte le Times of Israel. « Ne laissez pas vos enfants vulnérables à l’omicron », a plaidé le Premier ministre israélien.

« L’objectif est de surmonter la vague (d’infections à coronavirus) tout en maintenant le fonctionnement de l’économie et de l’éducation et l’objectif est de vacciner les enfants d’Israël. Chaque heure d’attente est une heure perdue », a-t-il déclaré.

Article précédentDowning Street rencontre la dernière photo controversée de Johnson : « C’était une réunion de travail »
Article suivantVente Amazon Mobile Savings Days : meilleures offres et promotions sur les téléphones OnePlus et Samsung