Accueil Dernières minutes L'International Le Liban signe un accord avec la Syrie et la Jordanie pour...

Le Liban signe un accord avec la Syrie et la Jordanie pour importer de l’électricité face à la crise que traverse le pays.

97
0

Paris :, 26 janv. (Cinktank.com) –

Le gouvernement libanais a signé mercredi un accord d’importation d’électricité avec la Syrie et la Jordanie, dans le cadre d’une initiative américaine visant à aider Beyrouth à surmonter la crise économique et sociale qu’elle traverse depuis plusieurs années.

Les autorités libanaises ont indiqué, après la signature de l’accord par les ministres de l’énergie des trois pays, que l’électricité arrivera dans les deux mois, selon le quotidien libanais « L’Orient le Joue ».

Le ministre libanais de l’énergie, Ualim Fayd, a souligné que le gouvernement « obtiendra 250 mégawatts d’électricité en coopération avec la Jordanie et avec le soutien de nos frères en Syrie », lors d’un événement qui a été brièvement interrompu par une coupure de courant.

« Nous devons encore finaliser la question du financement de la Banque mondiale et nous agirons rapidement pour que l’accord soit appliqué », a déclaré le ministre libanais, tandis que son homologue jordanien, Salé Jarabsé, a souligné que l’accord « ouvre la voie à une coopération dans d’autres domaines ».

Pour sa part, le chef du ministère syrien de l’énergie, Ghasan Zamel, a souligné que Damas « insiste pour que cette question soit traitée le plus rapidement possible » et a insisté sur le fait qu’elle ouvre la porte à de nouvelles formes de coopération bilatérale.

Lire aussi:   La Corée du Nord confirme le lancement d'un missile hypersonique mercredi.

L’accord exigeait que les États-Unis acceptent de modifier le régime de sanctions à l’encontre de la Syrie, connu sous le nom de « loi César », qui affecte le gouvernement de Bachar el-Assad et tous ceux qui coopèrent avec Damas, y compris sur le plan économique.

Washington a récemment démenti avoir négocié un accord permettant à Israël de livrer indirectement du gaz naturel au Liban, ce que Beyrouth a également démenti, à la suite d’informations diffusées par une chaîne israélienne sur un éventuel pacte visant à soulager la situation dans le pays arabe.

Selon Channel 12, l’accord aurait été négocié par Amos Hochstein, l’envoyé spécial et coordinateur américain pour l’énergie internationale, et aurait été signé secrètement au cours du week-end. L’accord comprendrait le transfert du gaz du champ Leviathan vers la Jordanie, d’où il serait transféré vers la Syrie, puis vers le Liban.

Le Liban subit la pire crise financière de son histoire, avec une monnaie qui a perdu environ 90 % de sa valeur, les économies des citoyens bloquées dans les banques et une main-d’œuvre qualifiée qui émigre en masse. Les graves pénuries de carburant ont entraîné des coupures de courant et des heures d’attente dans les stations-service.

Lire aussi:   Les talibans interdisent les informations de la BBC et de VOA dans les médias afghans
Article précédentVillages d’enfants avertit qu’un conflit armé entre la Russie et l’Ukraine mettra en danger la vie de milliers d’enfants
Article suivantTesla dépasse les prévisions de recettes grâce à des livraisons record