Accueil Dernières minutes L'International Le Mexique exigera un visa pour les Vénézuéliens entrant dans le pays...

Le Mexique exigera un visa pour les Vénézuéliens entrant dans le pays à partir du 21 janvier.

27
0

Paris, 7 janv. (Cinktank.com) –

Les autorités mexicaines exigeront des visas d’entrée pour les citoyens du Venezuela à partir du 21 janvier, dans le cadre d’une série de mesures visant à freiner la migration irrégulière vers les États-Unis.

« On a constaté une augmentation substantielle du nombre de ressortissants de la République bolivarienne du Venezuela qui entrent sur le territoire national avec une suppression de visa dans un but autre que celui autorisé, comme le transit irrégulier vers un pays tiers », indique un document publié vendredi par le journal officiel du Mexique.

Les autorités ont souligné qu’au cours des dernières années, le nombre d’arrivées de Vénézuéliens aux États-Unis a fortement augmenté, d’où la plupart d’entre eux tentent de rejoindre le territoire américain.

Le gouvernement mexicain a mis en garde contre l’augmentation des fausses déclarations sur les raisons de leur voyage, la diversification des itinéraires de transit et l’identification de certains crimes associés à la mobilité internationale, tels que la traite des êtres humains et le trafic de migrants.

« Le Mexique a déterminé unilatéralement l’application de visas dans les passeports ordinaires aux Vénézuéliens qui ont l’intention d’entrer dans le pays en tant que visiteurs sans autorisation pour exercer des activités rémunérées, ce qui rend nécessaire de faire connaître cette mesure et d’indiquer les procédures actuelles que ces personnes doivent effectuer pour entrer sur le territoire national », indique le texte.

L’AM AM AM AM AM AM DEMANDE LE R R EXAMEN DE LA MESURE

Amnesty International a appelé le président mexicain Andrés Manuel López Obrador à reconsidérer sa décision d’exiger des visas pour les Vénézuéliens alors que leur transit vers les États-Unis augmente.

« Nous considérons avec une grande inquiétude que cette décision du gouvernement mexicain pourrait avoir de graves répercussions sur la vie des Vénézuéliens qui cherchent une protection internationale dans d’autres pays de la région, y compris le Mexique », a-t-il déclaré dans une lettre ouverte au président mexicain.

« L’imposition de visas d’entrée pourrait compromettre le droit des Vénézuéliens à demander l’asile », a averti l’ONG, avant de faire valoir que la crise des droits de l’homme a contraint plus de 6 millions de personnes à fuir leur pays ces dernières années.

En ce sens, elle a appelé López Obrador à reconsidérer cette décision et à renforcer ainsi le système d’asile pour tous ceux qui cherchent une protection au niveau international.

Article précédentLe Premier ministre cambodgien arrive en Birmanie pour la première visite d’un chef de gouvernement depuis le coup d’État.
Article suivantCarlos Soler souffre d’une blessure à l’adducteur de la jambe gauche