Accueil Dernières minutes L'International Le sénateur Joe Manchin retire son soutien essentiel à la réforme des...

Le sénateur Joe Manchin retire son soutien essentiel à la réforme des dépenses de la Maison Blanche

44
0

La Maison Blanche s’insurge contre le changement d’avis « soudain et inexplicable » de Manchin.

Le sénateur démocrate de Virginie-Occidentale Joe Manchin, l’un des membres du Congrès les plus favorables aux républicains, a retiré son principal soutien au projet de loi sur les dépenses sociales du président américain Joe Biden, d’un montant de 1 900 milliards de dollars (1 600 milliards d’euros), ce qui pourrait porter un coup fatal aux aspirations du projet en attendant son approbation par le Sénat.

« Je ne peux pas voter pour aller de l’avant avec cet aspect de la législation. Je ne peux pas. Je ne peux pas l’accepter », a-t-il déclaré sur la chaîne conservatrice Fox News dimanche. « Je dois donc dire ‘non’ à cette législation. J’ai essayé tout ce qui était humainement possible et tout ce que je pouvais », a-t-il déclaré.

Le vote de M. Manchin est essentiel pour les chances d’adoption de la législation, étant donné le partage 50-50 au Sénat et la probabilité que les démocrates ne parviennent pas à obtenir le soutien des républicains au projet de loi.

Suite aux propos de M. Manchin, la Maison Blanche a souligné que le sénateur avait fait « une marche arrière soudaine et inexplicable » et « rompu ses engagements envers le président, ses collègues de la Chambre et du Sénat », selon les termes de la porte-parole présidentielle Jen Psaki.

« Les remarques de Manchin sont en contradiction avec les conversations de cette semaine avec le président, le personnel de la Maison Blanche et ses propres déclarations publiques », a déclaré Mme Psaki dans un communiqué officiel.

M. Psaki a noté que M. Manchin s’était engagé auprès du président Joe Biden à soutenir le cadre général de la loi « Build Back Better » et à négocier « de bonne foi » sur son contenu. Mardi, il est venu présenter une nouvelle version du texte en personne à la Maison Blanche.

« Bien que des priorités essentielles aient été perdues, nous pensons que cela pourrait conduire à un compromis acceptable pour tous. Le sénateur Manchin a promis de continuer à négocier et à travailler ensemble », a insisté Mme Psaki, qui a réfuté les arguments de M. Manchin concernant une augmentation du déficit public ou de l’inflation.

« Manchin devra expliquer aux familles qui pourraient payer 35 dollars par mois pour l’insuline pourquoi elles doivent continuer à payer 1 000 dollars. Il devra expliquer à près de deux millions de femmes qui travaillent pourquoi elles n’auront pas accès à une crèche abordable. Il devra expliquer aux millions d’enfants qui ont été sortis de la pauvreté en partie grâce au crédit d’impôt pour enfants pourquoi il veut mettre fin à ce programme », a déclaré M. Psaki.

DATE LIMITE DE NOËL

La perspective d’adoption du projet de loi s’est assombrie cette semaine lorsque le Sénat a ajourné sans l’examiner, alors que le chef de la majorité démocrate du Sénat, Chuck Schumer, avait fixé Noël comme date limite d’adoption.

M. Manchin faisait pression pour que le crédit d’impôt pour enfants soit prolongé pour une durée de dix ans, ce qui aurait constitué la majeure partie des dépenses du paquet.

Le mois dernier, la Chambre des représentants, la chambre basse du Congrès, a adopté la loi dite « Build Back Better » par un vote de 220 contre 213, sans le soutien d’un seul représentant de l’opposition du GOP. La législation vise à étendre le filet de sécurité sociale et à fournir des centaines de milliards de dollars pour lutter contre le changement climatique.

Le projet de loi est découplé d’un autre paquet extraordinaire d’aide aux infrastructures adopté début novembre, et contient également des mesures visant à élargir l’accès aux soins de santé, à faciliter l’accession à la propriété et à développer les soins à domicile pour les personnes âgées.

Article précédentLa Corée du Sud enregistre un nombre record de patients gravement malades atteints du coronavirus
Article suivantLaporta : « Nous allons construire l’Espai Barça avec une grande efficacité et une transparence maximale ».