Accueil Dernières minutes L'International Le TUE stipule que les règles européennes visant à contourner les sanctions...

Le TUE stipule que les règles européennes visant à contourner les sanctions américaines contre l’Iran peuvent être invoquées dans le cadre d’un procès civil

50
0

BRUXELLES, 21 déc. (Cinktank.com) –

La Cour de justice de l’Union européenne (TUE) a jugé mardi que les règles européennes destinées à contourner les sanctions américaines contre l’Iran, après la sortie de l’accord sur le nucléaire en 2018, pouvaient être invoquées dans le cas d’un procès civil devant les tribunaux européens.

C’est ainsi que la Cour européenne s’est exprimée à la suite de l’affaire de la banque iranienne Melli qui a dénoncé le téléopérateur allemand Telekom pour avoir rompu tous les contrats avant d’alléguer le respect des sanctions américaines.

Pour désactiver le caractère extraterritorial des sanctions américaines, qui punissent toute entreprise qui entretient une relation avec l’Iran, l’UE dispose d’un règlement qui établit un processus pour profiter des exceptions et maintenir en pratique l’activité, tout en respectant les sanctions.

C’est pourquoi la juridiction luxembourgeoise a reconnu que l’interdiction de se conformer aux sanctions secondaires « est formulée en des termes clairs, précis et inconditionnels, afin qu’elle puisse être
invoqué dans une procédure civile », comme celle concernant Telekom.

Le TUE rappelle qu’il appartient aux juridictions européennes de clarifier la question, « compte tenu de la menace de conséquences juridiques qui pèse sur les personnes auxquelles elles s’appliquent » et qu’il ne juge pas « opportun » que l’adoption de la sanctions passibles d’une autorité administrative ou judiciaire étrangère.

De même, la phrase rappelle que la réglementation européenne pour contourner les sanctions nord-américaines ne s’oppose pas à la résiliation d’une résiliation contractuelle, « à condition que ladite résiliation ne produise pas d’effets disproportionnés, notamment économiques, pour la personne concernée ».

Par conséquent, les juges européens exhortent le tribunal allemand à soupeser la réalisation des objectifs de la norme européenne et la probabilité que Telekom soit exposée à des pertes économiques, ainsi que l’ampleur de celles-ci, au cas où elle ne mettrait pas fin à ses relations commerciales avec l’entité iranienne.

Article précédentLe Samsung Galaxy S21 FE pourrait finalement être lancé le 11 janvier
Article suivantMikati affirme qu’il maintiendra ses « efforts » pour résoudre la crise libanaise, alors que des informations font état de sa possible démission.