Accueil Sport Golf Leader de Cameron Smith sur le cours Plantation

Leader de Cameron Smith sur le cours Plantation

25
0

A Hawaï, après le premier tour, Cameron Smith est le leader du Sentry Tournament of Champions, un tournoi du PGA Tour qui voit s’affronter 38 joueurs ayant remporté au moins un tournoi en 2021. A Kapalua, sur l’île de Maui, l’Australien – 28 ans de Brisbane qui compte trois titres sur le circuit – avec un tour fermé en 65 (-8), soutenu par deux eagles, cinq birdies et repéré par un bogey, il mène le leaderboard d’un coup devant l’Espagnol Jon Rahm (numéro 1 mondial ) et les Américains Patrick Cantlay (vainqueur de la FedEx Cup en 2021) et Daniel Berger, tous seconds avec un score de 66 (-7).

Immédiatement un test convaincant pour Rahm, protagoniste de 18 trous sans bogey, avec sept birdies.

Cameron Smith, Tournoi des champions Sentry

Le golfeur basque précède au classement, entre autres, le Californien Collin Morikawa (deuxième au classement mondial), huitième avec 68 (-5) à égalité avec, entre autres, quatre autres concurrents.

Sur le Plantation Course (par 73), le spectacle n’a certainement pas manqué pour l’événement inauguré en 2022. Harris English, champion en titre, ne fait que 35 / o (73, par). Alors que Justin Thomas, qui lui a fait l’épreuve en 2017 et 2020, est à 36 / o avec 74 (+1) et partage la dernière position avec Patrick Reed et Lucas Glover.

Vingt-et-un ans après sa dernière apparition au Sentry Tournament of Champions, Phil Mickelson (qui a marqué dans cette compétition en 1994 et 1998) est 25 / o avec 71 (-2). Une nouvelle carrière de coach mental, aux côtés de certains des meilleurs golfeurs du monde pour les entraîner vers le succès et les soutenir dans les moments difficiles.

C’est ce que semble avoir entrepris Michael Phelps, l’athlète le plus décoré de l’histoire des Jeux olympiques (également au nom de l’amitié). Grand amateur de golf, beaucoup le définissent aujourd’hui comme « l’arme secrète » de totems verts tels que Jon Rahm, numéro un mondial, et Jordan Spieth, le Texan qui, après une longue période de crise, revient en 2021 pour étonner.

« C’est un bon gars, il a traversé beaucoup d’épreuves en tant que sportif et c’est le plus grand olympien de tous les temps avec beaucoup de tours dans sa manche. Je ne vais pas révéler ce que je lui ai demandé mais je peux dire qu’il m’a beaucoup aidé dans la dernière période.

 » Telles sont les révélations de l’Espagnol Rahm. Pour le nageur légendaire, surnommé  » le requin de Baltimore « , des mots importants sont également venus de Spieth, aujourd’hui 12 / o au classement mondial. « L’aspect mental est quelque chose sur lequel j’ai beaucoup travaillé avec lui ces derniers temps.

Je suis vraiment chanceux de l’avoir à mes côtés. En plus, c’est un grand amoureux du golf et l’avoir maintenant de plus en plus dans notre monde est une valeur ajoutée. » C’est l’avis de Spieth qui a disputé hier, aux côtés de Phelps, le Pro-Am du BMW Championship, deuxième épreuve des Play-Offs du Pga Tour qui débute aujourd’hui à Owing Mills (USA), dans le Maryland.

Article précédentWomen Health : Conseils pour rester énergique cet hiver
Article suivantSimeone : « Ce n’est pas normal d’avoir eu trois rechutes. »