Accueil Dernières minutes L'International Les autorités mexicaines identifient les auteurs de l’assassinat du journaliste Luis Enrique...

Les autorités mexicaines identifient les auteurs de l’assassinat du journaliste Luis Enrique Ramirez

28
0

Paris, le 12 mai (Cinktank.com) –

Les autorités mexicaines ont identifié les auteurs de l’assassinat du journaliste Luis Enrique Ramírez, selon le sous-secrétaire à la Sécurité publique, Ricardo Mejía, qui n’a toutefois pas rendu publique leur identité.

Selon M. Mejía, qui a justifié la confidentialité des identités en évoquant la possibilité de bénéficier d’une procédure régulière et d’éviter la fuite, les autorités n’excluent « aucune » piste, mais pour l’instant « rien n’indique » que le meurtre soit lié à la profession de M. Ramírez.

Le sous-secrétaire, qui a souligné la collaboration entre le Secrétariat de la sécurité et de la protection des citoyens (SSPC) et le bureau du procureur de l’État de Sinaloa au cours de l’enquête, a déclaré que le journaliste avait été enlevé dans un véhicule.

Il a déclaré que sa famille n’avait pas signalé la disparition du journaliste, qui est décédé d’un traumatisme crânien, bien qu’il ait été blessé par balle à l’une de ses jambes. Dans ce contexte, il espère que les autorités seront bientôt en mesure d’arrêter les auteurs du crime, selon le journal « La Jornada ».

Le corps de Ramírez a été retrouvé à Culiacán, enveloppé dans un sac en plastique. Après la découverte, le gouvernement mexicain a promis de renforcer la sécurité des journalistes. Lundi soir, quatre jours seulement après le meurtre de Ramírez, les journalistes Yessenia Mollinedo et Sheila Johana García ont été assassinées à Veracruz.

Lire aussi:   L'Écosse ferme toutes les boîtes de nuit pendant trois semaines pour arrêter les infections à coronavirus

M. Mejía a déclaré que la SSPC a déjà lancé une enquête en collaboration avec le gouvernement et le bureau du procureur de Veracruz. En ce sens, il a fait remarquer qu’il existe des « éléments » permettant d’identifier les auteurs et les cerveaux afin d’éviter que le crime ne reste impuni. Selon l’autorité, il existe des preuves qui indiquent la possibilité que le crime organisé soit impliqué dans cette affaire. Onze journalistes ont été assassinés au Mexique depuis le début de l’année.

Article précédentLes États-Unis dépassent la barre du million de décès dus au coronavirus
Article suivantM. Blinken confirme sa participation au sommet des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN, samedi.