Accueil Dernières minutes L'International Les conducteurs bloquent les routes au Liban en raison de la crise...

Les conducteurs bloquent les routes au Liban en raison de la crise et de la hausse des prix du carburant

45
0

Paris :, 13 janv. (Cinktank.com) –

Des groupes d’automobilistes ont commencé à bloquer plusieurs routes au Liban jeudi pour protester contre la hausse continue des prix du carburant dans un contexte de crise économique profonde et de dépréciation de la livre libanaise.

Les manifestations s’inscrivent dans le cadre d’une nouvelle « Journée du choléra » lancée par l’Union des transports pour faire pression sur les autorités face à l’effondrement de l’économie et ont donné lieu à des blocages de routes dans toutes les régions du pays, comme le rapporte le quotidien « L’Orient le Jour ».

Dans le cas de la capitale, Beyrouth, les rues ont été bloquées autour de la place des Martyrs, où un homme a menacé plusieurs grévistes avec un couteau avant d’être arrêté par les forces de sécurité. Il y a également des blocages sur le périphérique et à certains carrefours des routes principales.

Des conducteurs ont également bloqué l’autoroute de Zuk Mosbe près du tunnel de Nahr el Kalb (nord) et la route maritime de la ville de Sidon (centre), ce qui a incité l’armée à déployer du personnel militaire dans la zone pour tenter de rouvrir ces routes.

Les manifestations se déroulent dans un contexte de hausse des prix du carburant, qui ont encore augmenté jeudi, et d’aggravation de la crise économique qui a conduit la communauté à mettre en garde contre une crise humanitaire croissante dans le pays.

La livre libanaise s’effondre depuis quelques mois, dans une crise qui a conduit la Banque mondiale à affirmer en juin 2021 que cette dernière est l’une des pires enregistrées au niveau mondial depuis le milieu du XIXe siècle, avec une chute drastique d’environ 40 % du PIB par habitant depuis 2018.

Article précédentL’Angleterre réduit l’isolement pour les cas positifs au COVID-19 à cinq jours « complets »
Article suivantL’armée américaine relève six commandants pour avoir refusé les vaccinations contre le coronavirus