Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis discutent avec les principaux fournisseurs de gaz pour accroître l’approvisionnement...

Les États-Unis discutent avec les principaux fournisseurs de gaz pour accroître l’approvisionnement de l’Europe en gaz dans un contexte de tensions avec la Russie.

72
0

Paris, 26 janv. (Cinktank.com) –

Des responsables américains se sont entretenus mercredi avec les principaux fournisseurs de gaz afin d’augmenter l’approvisionnement de l’Europe dans un contexte de tensions entre l’Ukraine et la Russie, a confirmé un haut responsable du gouvernement.

Selon le Washington Post, les États-Unis ont mené des discussions sur la question avec des fournisseurs de gaz naturel en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie, ainsi qu’au niveau national.

Le président américain Joe Biden doit également recevoir l’émir du Qatar, Tamim bin Hamad al-Zani, le 31 janvier, alors que les pays occidentaux s’efforcent d’établir des plans d’approvisionnement énergétique face à un éventuel conflit en Ukraine.

Certains pays européens craignent que d’éventuelles sanctions économiques contre la Russie – si les tensions devaient déboucher sur un conflit ouvert ou une incursion – aient des répercussions sur leur système énergétique, déjà mis à rude épreuve par la crise provoquée par la pandémie de coronavirus.

Plus tôt dans la journée de mercredi, le gouvernement allemand a nié que la Russie ait violé ses obligations contractuelles en matière de fourniture de gaz à l’Allemagne, selon le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Hebestreit.

Lire aussi:   Le HCR craint pour les Afghans qui cherchent à fuir si les restrictions frontalières ne sont pas levées.

« Je voudrais ajouter, afin d’éviter (…) les insinuations, que nous n’avons aucune preuve que la Russie a violé ses contrats d’approvisionnement », a-t-il souligné lors d’une conférence de presse sur la sécurité énergétique du pays.

Article précédentLa Russie demande à la CEDH de rejeter la plainte déposée par les Pays-Bas concernant l’abattage du MH17
Article suivantL’Autriche mettra fin lundi au confinement imposé aux non-vaccinés contre le COVID-19