Accueil Dernières minutes Sport Les objectifs de Carlos Alcaraz pour la saison à venir

Les objectifs de Carlos Alcaraz pour la saison à venir

13
0

C’était la première saison de Carlos Alcaraz. Le jeune talent espagnol a commencé l’année 2021 en atteignant le tableau principal de l’Open d’Australie après avoir battu Filip Horansky, Evgeny Karlovskiy et Hugo Dellien dans le tournoi de qualification.

À Melbourne, Alcaraz a trouvé sa première victoire en Grand Chelem contre Botic van de Zandschulp, puis s’est incliné au deuxième tour contre Mikael Ymer. À domicile, plus précisément à Marbella, le jeune homme de 18 ans s’est hissé jusqu’en demi-finale, avant d’atteindre les huitièmes de finale à Roland Garros également.

Après une défaite nette contre Daniil Medvedev à Wimbledon, le premier titre ATP d’Alcaraz a eu lieu à Umag, où il s’est imposé avec une nette victoire 6-2, 6-2 contre l’expert Richard Gasquet. Comme si cela ne suffisait pas, l’élève de Juan Carlos Ferrero a atteint les quarts de finale de l’US Open en battant le numéro trois mondial de l’époque, Stefanos Tsitsipas, en cinq sets.

Dans la dernière partie de la saison, Alcaraz a finalement remporté les Next Gen ATP Finals à Milan sans trop de difficultés et seule la positivité de Covid-19 l’a empêché de représenter l’Espagne en Coupe Davis ; l’Espagne a ensuite quitté l’épreuve historique par équipe avant les quarts de finale par une défaite décisive contre la Russie.

Alcaraz se fixe des objectifs pour la saison prochaine

L’Espagnol, qui a terminé l’année à la 32e place du classement ATP, qui a reçu le « Promise Award » à Madrid, a révélé ses objectifs pour 2022.

« Cette année a marqué un tournant. J’espère que ce n’est que le début de quelque chose de grand. Je garderai ce prix dans ma chambre. Je suis heureux que le travail que j’ai accompli soit reconnu », a expliqué Alcaraz dans des mots tirés du site officiel de l’ATP.

« En 2022, je veux viser encore plus haut et espérer entrer dans le top 15. Je pourrais aussi essayer de me qualifier pour les finales ATP à Turin en 2022. C’est un objectif compliqué à atteindre, nous verrons ce qui se passera dans la dernière partie de la saison prochaine.

Je ne ressens pas de pression, je sais ce qu’il faut faire. Je n’ai eu que deux ou trois jours de repos et une semaine sans toucher la raquette.

Article précédentL’ONU exhorte la Pologne et la Biélorussie à faciliter l’accès à leur frontière dès que possible
Article suivantL’Iran confirme le décès par coronavirus de son envoyé auprès des autorités huttes au Yémen