Accueil Dernières minutes Sport Les premiers mots de Novak Djokovic : Dieu voit tout

Les premiers mots de Novak Djokovic : Dieu voit tout

14
0

Tant d’attente et d’incertitude autour de la procédure judiciaire prévue le lundi 10 janvier au matin en Australie, qui décidera du sort de Novak Djokovic quant à sa participation au premier tournoi du Grand Chelem de la saison 2022.

Le Serbe devra passer un week-end dans un hôtel en Australie car le compte à rebours a commencé, mais le temps ne semble pas passer si vite. « Nole » avait obtenu une exemption médicale de Tennis Australia pour ne pas manquer le premier événement prestigieux de l’année.

Mais les problèmes, qui semblaient terminés, ont refait surface et se sont aggravés à l’aéroport de Tullamarine, où son visa d’entrée dans le pays a été annulé. Suite à cette décision, la révolte serbe a éclaté et les avocats ont immédiatement fait appel.

Sur le banc des accusés, il n’y a pas que la non-participation à l’Open d’Australie. Selon la loi sévère du pays, lorsqu’une personne se voit retirer son visa, elle peut être interdite de retour sur le territoire pendant une période pouvant aller jusqu’à trois ans.

Une sanction super-restrictive que le gouvernement fédéral n’a pas exclu d’imposer comme sanction. La balle est maintenant dans le camp de la cour, qui va bientôt statuer.

Djokovic parle pour la première fois

Compte tenu des conditions dans lesquelles il doit passer ces journées, le Serbe a réussi et voulu communiquer quelques mots importants à son frère Djordje depuis sa chambre d’hôtel, qui a ensuite été invité à s’adresser aux médias.

La phrase en question est la suivante : « Dieu voit tout ! Ma bénédiction est spirituelle et matérielle. Un commentaire qui met en évidence l’état actuel du joueur serbe, qui n’est pas prêt d’oublier une telle situation.

Sa prise de position dans la campagne de vaccination l’a conduit à faire face à une situation difficile, qui pourrait le conduire à ne pas participer à l’édition 2022 de l’Open d’Australie. Djokovic détient le titre depuis 2019 et ce serait certainement une nouvelle sensationnelle si le vainqueur des trois dernières années n’était même pas présent dans le tableau principal.

Article précédentCollin Morikawa : « J’ai vu des augmentations »
Article suivantDaniil Medvedev a donné sa position : « Si Novak Djokovic avait l’exemption, il devrait jouer ».