Accueil Dernières minutes L'International M. Biden réaffirme à Abdullah II son soutien à la Jordanie en...

M. Biden réaffirme à Abdullah II son soutien à la Jordanie en tant que garant des lieux saints de Jérusalem.

25
0

Paris, le 14 mai (Cinktank.com) –

Le président des États-Unis, Joe Biden, a réitéré au roi Abdallah II de Jordanie le soutien total de son pays au monarque hachémite en tant que garant de l’Esplanade des Mosquées (ou Mont du Temple) à Jérusalem, au milieu d’un des plus graves épisodes de tension dans la région ces derniers temps.

Les deux dirigeants se sont rencontrés à la Maison Blanche vendredi suite aux incidents survenus lors des funérailles à Jérusalem de la journaliste américano-palestinienne Shirin abu Akle, qui a été abattue d’une balle dans la tête alors qu’elle couvrait les affrontements entre Israéliens et Palestiniens en Cisjordanie, un incident qui fait l’objet d’une enquête.

« Les dirigeants se sont consultés sur les récents événements dans la région et ont discuté de mécanismes urgents pour mettre fin à la violence, calmer la rhétorique et réduire les tensions en Israël et en Cisjordanie », selon un communiqué de la Maison Blanche sur son site internet.

Lire aussi:   Les États-Unis accusent les services de renseignement russes d'avoir orchestré l'attentat à la peinture de Muratov

« Le président a également reconnu le rôle crucial du Royaume de Jordanie en tant que gardien des lieux saints musulmans à Jérusalem », ajoute le communiqué.

Enfin, le président Biden a « affirmé son soutien ferme à une solution à deux États au conflit israélo-palestinien et a évoqué la nécessité de préserver le statu quo historique sur l’Esplanade des Mosquées ».

Le roi Abdallah II avait récemment exprimé son mécontentement quant au traitement des communautés chrétiennes – comme la journaliste décédée elle-même – dans les territoires palestiniens, à Gaza et en Cisjordanie, ainsi qu’à Jérusalem, à la suite de la violence croissante dans la région.

Lors d’une réunion avec des dirigeants chrétiens à New York au début de la semaine, Abdullah II a noté que les chrétiens arabes font partie intégrante du passé et du présent du Moyen-Orient et sont essentiels à son avenir. Il a souligné la nécessité de travailler collectivement pour sauvegarder la présence chrétienne dans la région, rapporte le Jordan Times.

Lire aussi:   Le président sri-lankais demande à la Chine de restructurer le remboursement de la dette nationale
Article précédentEn plus des billets, Yatra affiche également l’estimation des émissions de carbone de vos vols
Article suivantScottie Scheffler sera présent à l’Open d’Écosse.