Accueil Dernières minutes L'International Mattarella réaffirme publiquement qu’il est dans la phase finale de sa présidence

Mattarella réaffirme publiquement qu’il est dans la phase finale de sa présidence

32
0

Paris :, 20 déc. (Cinktank.com) –

Le président italien, Sergio Mattarella, a implicitement exclu lundi qu’il allait prolonger son mandat de chef de l’État et, même sans successeur en vue, a clairement indiqué qu’il quitterait ses fonctions début février en tant que prévu.

Mattarella a dirigé une réunion avec des ambassadeurs ce lundi au siège du ministère des Affaires étrangères. Lors de son discours, dans lequel il a fait allusion aux défis actuels, il a reconnu que c’était « la dernière fois » qu’il s’adressait au corps diplomatique, qui l’a licencié debout et sous les applaudissements, rapporte l’agence AdnKronos.

L’élection du président en Italie ne se fait pas par le vote direct des citoyens, mais principalement par les législateurs. Il appartient aux partis représentés au Parlement de décider – en principe en janvier – qui succédera à Mattarella et exercera ses fonctions pendant sept ans.

La polarisation politique complique « a priori » la désignation d’un candidat de consensus, une définition à laquelle semble pour l’instant seul le Premier ministre, Mario Draghi, qui a évité de commenter la question. Cependant, le départ de Draghi du gouvernement conduirait vraisemblablement l’Italie à des élections anticipées.

Parmi les noms qui ont également glissé en tant que président potentiel figurent ceux des anciens premiers ministres Silvio Berlusconi et Romano Prodi, bien que ce dernier ait déjà été exclu après avoir supposé qu’il ne rassemblerait pas suffisamment de soutien. Comme options intermédiaires, plus susceptibles d’ajouter des soutiens de différents horizons, le sénateur Pierferdinando Casini ou la ministre de la Justice, Marta Carabia, qui deviendrait la première femme à occuper le chef de l’État.

Article précédentUn homme d’affaires russe et d’autres personnes ont gagné des millions de dollars en délits d’initiés grâce à un piratage informatique – États-Unis.
Article suivantLes Émirats arabes unis interdisent l’accès aux bâtiments publics aux personnes non vaccinées contre le coronavirus à partir du 3 janvier.