Accueil Dernières minutes L'International Mumbai interdit les célébrations du Nouvel An après la confirmation de 5...

Mumbai interdit les célébrations du Nouvel An après la confirmation de 5 800 cas supplémentaires de coronavirus

34
0

NEW DELHI, 30 déc. (DPA/EP) –

Les autorités de Mumbai, dans l’ouest de l’Inde, ont annoncé jeudi l’interdiction des célébrations du Nouvel An ainsi que des rassemblements de plus de quatre personnes dans les espaces publics, alors que le principal centre financier du pays a enregistré 5 803 cas de coronavirus au cours des dernières heures.

La mesure sera en vigueur jusqu’au 7 janvier et concernera tout espace public fermé, qu’il s’agisse d’établissements d’accueil, de lieux de vie nocturne ou de stations balnéaires. Cependant, aucune règle n’a été fixée pour les célébrations privées, bien que les autorités aient fait appel à la responsabilité du public.

Cette décision a été prise après que la ville a enregistré mercredi 5 803 nouveaux cas de coronavirus sur les 13 154 recensés au niveau national, ainsi que 268 décès supplémentaires. Au total, plus de 34,8 millions de personnes en Inde ont contracté la maladie, dont environ 481 000 n’ont pas pu se remettre.

Parallèlement à cette mesure, le gouvernement du Maharashtra, l’État auquel appartient Mumbai, s’est réuni mercredi pour imposer des restrictions à la liberté de mouvement et aux célébrations dans le reste de la région, ainsi que pour planifier la mise en œuvre de la vaccination des jeunes âgés de 15 à 18 ans.

Outre le Maharashtra, d’autres gouvernements régionaux ont imposé des restrictions similaires dans d’autres États tels que le Madhya Pradesh, l’Haryana et le Gujarat, ainsi que dans la ville de New Delhi.

Article précédentL’Allemagne compte plus de 11 000 migrants entrés dans le pays depuis la Biélorussie en 2021
Article suivantBiden et Poutine mettent fin à leur dernière réunion téléphonique centrée sur l’Ukraine après près d’une heure