1978 Comme l'année de sortie de "Mélodie pour un tueur" avec Harvey Keitel, adapté sous le nom "De battre mon cœur s'est arrêté" par Jacques Audiard avec Romain Duris en 2005

Nombre du jour
13.03.2018

Mélodie pour un tueur

Première réalisation de James Toback et second scénario après celui du "Flambeur" (1974) avec James Caan, "Mélodie pour un tueur" ("Fingers") met en scène un génial Harvey Keitel à mi-chemin entre ses interprétations dans "Mean Streets" de Martin Scorsese et celle de "Bad Lieutenant" d'Abel Ferrara. Il est incroyable dans le rôle de ce mélomane psychopathe, dragueur invétéré et petite frappe pathétique. Témoin d'une époque de transition qu'il n'accepte pas, il évolue dans un monde underground subissant la pression familiale d'un père véreux despotique et d'une mère internée qui le pousse à continuer une carrière de concertiste.



Inégal dans son scénario et parfois un peu daté dans sa réalisation "Mélodie pour un tueur" reste pourtant un bon exemple peu connu du cinéma indépendant américain des années 70 et du nouvel Hollywood avec en chefs de file Steven Spielberg, George Lucas, Francis Ford Coppola, Martin Scorsese et Brian De Palma.

Quant à James Toback, après des débuts prometteurs, il a continué une carrière en demi-teinte dans les années 80/90 avant que son nom ne refasse surface en 2017 après des accusations de harcèlement sexuel par au moins 38 femmes.

MÉLODIE POUR UN TUEUR

De James Toback

Avec Harvey Keitel, Tisa Farrow, Jim Brown, Danny Aiello et Tanya Roberts

Date de sortie 23 août 1978

Date de reprise 6 juin 2012 - Version restaurée

Rédaction Cinktank