Accueil Dernières minutes L'International Plus de 270 millions de personnes auront besoin d’une aide humanitaire en...

Plus de 270 millions de personnes auront besoin d’une aide humanitaire en 2022, soit une augmentation de 17 %.

44
0

L’Afghanistan, le Yémen, l’Éthiopie et la République démocratique du Congo figurent parmi les principales urgences humanitaires.

La violence, les conflits armés et les catastrophes naturelles, entre autres situations d’urgence, feront que d’ici 2022, au moins 274 millions de personnes auront besoin d’une aide humanitaire, selon une estimation des Nations unies qui relève de 17 % le chiffre pour 2021.

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) a publié jeudi son rapport annuel, dans lequel il estime que quelque 41 milliards de dollars (environ 36,2 milliards d’euros) seront nécessaires, soit deux fois plus qu’il y a seulement quatre ans, pour couvrir des plans d’aide qui ne concernent que 183 millions de personnes – en 2021, il a été possible d’atteindre 107 millions, soit 70 % de l’objectif.

Les Nations unies mettent en garde contre les défis croissants et la vulnérabilité particulière de certains groupes, tels que les femmes et les filles ou ceux qui ont été forcés de fuir leur foyer. Actuellement, plus d’un pour cent de la population mondiale vit en tant que personne déplacée.

En outre, la famine reste une menace réelle pour des millions de personnes, 45 millions de personnes dans 43 pays, selon le rapport de l’OCHA, qui appelle à la solidarité internationale et à la lutte contre les causes sous-jacentes de toute urgence afin d’éviter de nouvelles catastrophes humanitaires.

Le secrétaire général adjoint des Nations unies aux affaires humanitaires, Martin Griffiths, a souligné que « la crise climatique frappe d’abord et plus durement les plus vulnérables » et a mis en garde contre l’aggravation de « l’instabilité » et des conflits dans des régions telles que l’Éthiopie, la Birmanie et l’Afghanistan.

A tout cela s’ajoute la pandémie de COVID-19. « La pandémie n’est pas terminée et les pays pauvres sont privés de vaccins », a prévenu Mme Griffiths, espérant que 2022, sur le plan humanitaire, laissera au moins une lueur d' »espoir » pour « des millions de personnes qui en ont désespérément besoin ».

LES PIRES CRISES

Par pays, l’Afghanistan arrive en tête de la liste des demandes de financement de l’ONU, avec 4,5 milliards de dollars, devant les 4,2 milliards de dollars nécessaires pour faire face à la crise déclenchée par la guerre en Syrie et les 3,9 milliards de dollars attendus pour le Yémen.

Toutefois, l’Afghanistan se classe derrière la République démocratique du Congo (RDC) et l’Éthiopie en termes de personnes dans le besoin : 27 millions et 25,9 millions de personnes, respectivement. En fait, l’Éthiopie est en tête de liste des pays où les agences internationales veulent aider le plus grand nombre de personnes, avec 22,3 millions.

Le Soudan, le Soudan du Sud, la Somalie, le Nigeria et la Birmanie complètent le top 10 en termes de fonds. Le Venezuela arrive en onzième position, l’OCHA réclamant 708 millions de dollars pour aider 4,5 millions des 7 millions de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire.

Article précédentRubiales appelle à un équilibre entre le calendrier des rencontres et la santé des joueurs
Article suivantLes talibans et la junte militaire de Birmanie ne sont pas représentés à l’ONU