Accueil Dernières minutes L'International Rio promet de ne pas « détruire » tout ce que le PS a...

Rio promet de ne pas « détruire » tout ce que le PS a fait au gouvernement du Portugal

43
0

Paris :, 19 décembre (Cinktank.com) –

Le président du Parti social-démocrate conservateur du Portugal (PSD), Rui Rio, a promis ce dimanche de ne pas « détruire » tout ce qui a été soulevé par le Parti socialiste (PS) au cours des cinq dernières années de gouvernement.

« Nous sommes un parti réformiste. Nous n’allons pas faire de révolution ni détruire tout ce que les autres ont fait », a déclaré Rio lors de l’acte central du 39e Congrès du PSD, tenu un peu plus d’un mois avant les élections anticipées. du 30 janvier.

Dans son discours, Rio a souligné l’importance du dialogue entre les partis politiques. « La compréhension est toujours meilleure lorsque cela est possible. Nous existons tous pour servir le Portugal et nous ne nous distinguons que dans la façon dont nous le faisons », a-t-il soutenu.

Pour Rio, les élections anticipées sont dues à « l’épuisement d’une solution politique sans mémoire » menée par le PS et soutenue par la gauche. « Mauvaise mémoire car sa principale marque identitaire était celle d’un engagement permanent dans le présent et d’un mépris notoire pour la construction d’un avenir meilleur et plus solide pour notre pays », a-t-il indiqué.

Ainsi, le « gouvernement de la soi-disant ‘geringonça’ (bâclée) (…) a dilapidé les plusieurs milliers de millions d’euros qui étaient à sa disposition » pour obtenir l’approbation des budgets publics avec le soutien du Parti communiste de Le Portugal et le bloc de gauche. C’est « une occasion manquée de construire un pays plus prospère et plus compétitif », selon Rio.

En réponse, le secrétaire général adjoint du PS, José Luís Carneiro, a accusé le PSD d’être « incliné vers l’extrême droite ». « Le seul parti qui a toujours montré des signes d’entente avec l’extrême droite est le PSD, qui a accepté un accord avec Basta aux Açores et s’est déclaré lors de ce Congrès contre le système », a souligné Carneiro.

Les élections anticipées ont été convoquées en raison de l’impossibilité d’approuver les comptes publics présentés par le PS malgré les négociations avec le Bloc de gauche et le PCP.

Article précédentSenseTime relance son introduction en bourse à Hong Kong pour un montant de 767 millions de dollars après l’interdiction des investissements aux États-Unis
Article suivantLe « Ponfe » cale et Tenerife et Valladolid resserrent leur emprise sur la lutte pour la promotion directe