Accueil Sport Golf Sage Valley Golf Club, le Junior Invitational

Sage Valley Golf Club, le Junior Invitational

26
0

Sur le parcours du Sage Valley Golf Club, à Graniteville (Caroline du Sud), aux Etats-Unis d’Amérique, le Junior Invitational Sage Valley se déroulera du 17 au 19 mars. Pour Golfweek, il s’agit du tournoi junior le plus important au monde et cette année, trois Italiens seront parmi les protagonistes : Francesca Fiorellini, Riccardo Fantinelli et Marco Florioli.

Une grande satisfaction pour la Fédération italienne de golf qui a toujours misé sur ses talents pour un avenir « vert », ainsi que pour les trois espoirs du golf bleu qui auront l’occasion de montrer leurs qualités.

Junior Invitational Sage Valley, programme

Fondé en 2011, des champions tels que Viktor Hovland, Justin Thomas, Collin Morikawa, Joaquin Niemann (vainqueur en 2017), Scottie Scheffler (champion en 2014 et aujourd’hui numéro 5 au classement mondial) et Matthew Fitzpatrick ont participé au Junior Invitational.

La nouveauté pour l’édition 2022 est l’inclusion de la course féminine, initialement prévue en 2021 (année où l’événement n’a pas eu lieu en raison du Covid). Les deux compétitions se joueront sur une distance de 54 trous. En 2020, c’est l’Américaine Jackson Van Paris qui s’est imposée.

24 athlètes participeront à la course rose et parmi eux, il y aura quelques-uns des meilleurs au monde : Alexa Pano, Bailey Shoemaker, Kaitlyn Schroeder, Jacqueline Putrino et Anna Davis. Pour la romaine Francesca Fiorellini, déjà vainqueur de l’International Ladies Amateur du Portugal cette année, ce sera une occasion importante de montrer son grand talent.

Lire aussi:   Cameron Smith, enregistrement dans l'île de Maui

Dans le tournoi masculin, en revanche, il y aura 36 participants. Parmi ceux-ci, outre les deux Azzurri Florioli et Fantinelli, il y aura deux fils de l’art : Luke Poulter, fils de Ian Poulter, et Daniel Choi, fils de K.J.

Choi. Avec eux, il y aura aussi des talents comme Ben James, Caleb Surratt, Luke Clanton et Jonathan Griz. Il compte parmi les sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que parmi les plus riches du monde. Quand il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Lire aussi:   Jon Rahm est toujours leader du classement mondial

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a aussi à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un énorme jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par la zone que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentLe président syrien se rend aux EAU pour la première fois en onze ans pour discuter de la sécurité dans la région
Article suivantCampagne de vaccination COVID pour la tranche d’âge 12-14 ans : voici tout ce que vous devez savoir sur les effets secondaires et les symptômes