Accueil Dernières minutes L'International Trump accuse les leaders républicains qui n’admettent pas les vaccinations de n’avoir...

Trump accuse les leaders républicains qui n’admettent pas les vaccinations de n’avoir « pas de cran ».

39
0

Paris, 12 janv. (Cinktank.com) –

L’ancien président américain Donald Trump est récemment devenu un défenseur inattendu du vaccin contre le coronavirus et a déclaré à cette occasion à propos des dirigeants républicains et des politiciens qui n’admettent pas avoir reçu une dose de rappel qu' »ils n’ont pas le cran ».

« Ils ne veulent pas le dire parce qu’ils n’ont pas les tripes. Vous devez le dire, oui ou non, dites-le, mais le fait est que je crois que les vaccins ont sauvé des dizaines de millions de personnes dans le monde. Je n’ai eu aucun effet secondaire », a déclaré M. Trump lors d’une interview pour la chaîne d’extrême droite One America News.

Comme il l’a déjà fait à plusieurs reprises lorsqu’il a été interrogé sur cette question, M. Trump a de nouveau souligné que le vaccin permet de prévenir les cas plus graves de coronavirus. « Si vous tombez malade, dans la plupart des cas, vous n’irez pas à l’hôpital et vous ne mourrez pas. Avant, c’était une horreur et maintenant, ça ne l’est plus », a-t-il déclaré.

Comme il l’a fait lors de précédentes interviews, Donald Trump a de nouveau mis en avant la réponse de son administration à la crise sanitaire, contre laquelle elle a agi « très bien, avec des thérapies, des vaccins et tout le reste, et en un temps record ».

Dans une autre interview accordée ce mercredi à la radio NPR, lorsqu’on lui a demandé quels conseils il donnerait aux Américains qui hésitent à se faire vacciner, Donald Trump a défendu la liberté individuelle et a souligné que les décrets de l’administration du président, Joe Biden, visant à obliger les travailleurs publics à se faire vacciner « font du mal » au pays.

« Si certaines personnes ne veulent pas, il ne faut pas les forcer. Il ne peut pas être obligatoire (…) Et je pense que c’est très important. Personnellement, je me sens très à l’aise après la vaccination. Je n’ai pas eu d’effets secondaires », a-t-il déclaré.

La nouvelle défense des vaccins par Donald Trump en a surpris plus d’un après l’ambiguïté dont il a fait preuve à leur sujet lorsqu’il était président des États-Unis, allant même jusqu’à recommander des remèdes farfelus, comme l’injection d’eau de Javel.

Conscient de l’impopularité de la vaccination auprès de larges couches de son électorat, Trump s’est immunisé sans le rendre public et dès septembre, il a assuré qu’il ne demanderait pas une troisième dose car il se sentait « en pleine forme ». À la fin de l’année dernière, il a confirmé à ses partisans qu’il avait bien reçu la piqûre de rappel, ce qui lui a valu quelques huées.

Article précédentTiger Woods, en conflit sur l’avenir de son fils Charlie
Article suivantLa société de technologie d’assurance TypTap retarde son introduction en bourse aux États-Unis