Accueil Dernières minutes L'International Un homme est condamné à la prison à vie dans une affaire...

Un homme est condamné à la prison à vie dans une affaire de cannibalisme en Allemagne

17
0

BERLIN, 7 janv. (DPA / EP) –

Un tribunal de Berlin a condamné vendredi un homme à la prison à vie pour le meurtre de son partenaire sexuel dans le cadre d’un fantasme de cannibalisme.

Le tribunal a estimé prouvé que l’homme, un professeur de 42 ans, avait attiré sa victime, un autre homme, dans son appartement avant de le tuer le 6 septembre 2020. Il a ensuite démembré le corps et dispersé les parties dans différentes parties du capitale allemande.

Le tribunal, qui a reconnu l’homme coupable de meurtre et de dérangement du reste des morts, a exclu la possibilité que l’homme obtienne la liberté dans les 15 premières années de sa peine, en raison de la gravité du crime. « C’est inhumain », a déclaré le juge Matthias Schertz, lors de la lecture de la sentence. « Un acte très méprisable », a-t-il ajouté.

Le condamné a rencontré sa victime, un homme de 43 ans, dans une application de rencontres quelques heures avant le crime, selon les enquêteurs de l’affaire. Il a persuadé sa victime de prendre de la drogue et de perdre connaissance, mais sa victime ne pensait pas qu’elle allait être tuée, selon le juge.

Les enquêteurs ont noté qu’il avait attaqué sa victime avec un couteau et lui avait tranché la gorge de son vivant. Plus tard, selon les enquêteurs, il a coupé ses parties génitales et les a mangées. Le juge a souligné que l’accusé avait « de plus en plus développé des idées sur le meurtre et le cannibalisme » et qu’il avait visité divers forums Internet qui discutaient de la question.

Le tribunal a précisé que, contrairement à certaines personnes actives sur ces sites, l’accusé avait planifié le crime à l’avance. La police a trouvé des outils pour démembrer, y compris des « instructions de meurtre et de castration », à son domicile.

Le crime a été découvert après que des personnes marchant dans une zone boisée aient trouvé des os qui ont ensuite été identifiés comme les restes de l’homme, porté disparu depuis plusieurs semaines.

L’accusé a gardé le silence pendant les cinq mois qu’a duré le procès, mais a finalement nié avoir tué son partenaire sexuel. Il a justifié que ses propos sur les forums n’étaient que des « fantasmes », a assuré qu’ils avaient passé la nuit dans des chambres séparées et qu’il avait découvert son corps « au réveil ».

Ainsi, il a indiqué qu’il n’avait pas appelé les services d’urgence « de peur » que son homosexualité ne soit rendue publique, un témoignage que le juge a rejeté. Le prévenu devrait faire appel de la condamnation.

Article précédentXavi : « C’est un bon match pour montrer que nous sommes dans l’ascendant ».
Article suivantSteve Stricker : « J’ai l’air d’un homme de 85 ans ».