Accueil Dernières minutes Variante Covid Omicron : Une majorité de personnes souhaitent que le gouvernement...

Variante Covid Omicron : Une majorité de personnes souhaitent que le gouvernement reconsidère sa décision de relancer les vols internationaux, selon un sondage.

101
0

Alors que l’Inde reprend les vols internationaux à partir du 15 décembre, après les avoir suspendus en raison de la pandémie de COVID-19 depuis le 23 mars de l’année dernière, une majorité de personnes souhaite que le gouvernement reconsidère sa décision à la lumière de la nouvelle variante Omicron ou Covid B.1.1.529, selon un sondage. Les résultats sont basés sur les réponses reçues de plus de 16 000 citoyens dans 309 districts du pays, a déclaré samedi la plateforme en ligne LocalCircles.

La souche Omicron a été signalée pour la première fois à l’Organisation mondiale de la santé en Afrique du Sud mercredi et a été identifiée au Botswana, en Belgique, à Hong Kong et en Israël. Les pays figurant actuellement sur la liste « à risque » de l’Inde sont l’Afrique du Sud, le Brésil, le Bangladesh, le Botswana, la Chine, l’île Maurice, la Nouvelle-Zélande, le Zimbabwe, Singapour, Hong Kong, Israël et des pays européens, dont le Royaume-Uni.

Lisez : Omicron Tracker : Des échantillons de voyageurs Covid+ de 12 pays « à risque » seront envoyés pour le séquençage du génome.

Selon la majorité, la décision du gouvernement indien de reprendre les vols internationaux à un moment où des pays du monde entier instaurent des interdictions de vol doit être reconsidérée. 64% des citoyens souhaitent que le gouvernement réévalue cette question. En outre, 72 % des citoyens interrogés pensent que pour les voyageurs internationaux, s’il n’y a pas de quarantaine obligatoire, le gouvernement devrait imposer une RT-PCR dans les 24 heures suivant l’embarquement, en plus de celle effectuée à l’arrivée.

Lire aussi:   Glencore et Britishvolt s'associent pour créer une usine de recyclage de batteries de VE au Royaume-Uni

Le contrôle des vols, les tests et la traçabilité des voyageurs internationaux n’ayant pas fonctionné efficacement sur le terrain en février 2020 et à nouveau au cours des trois premiers mois de 2021, les citadins souhaitent que le gouvernement soit extrêmement prudent.

64% DES CITOYENS SOUHAITENT QUE LE GOUVERNEMENT RECONSIDÈRE SA DÉCISION.

(Image : LocalCircles)

Seuls 25 % des citoyens ont déclaré qu’il était important de relancer les vols internationaux et 11 % n’ont pas pu se prononcer. La question a reçu 8 588 réponses.

72 % DES CITOYENS VEULENT QUE LE GOUVERNEMENT DU PAYS POUR METTRE EN ŒUVRE L’OBLIGATION DE RT-PCR

Le gouvernement a exempté les voyageurs de 99 pays de la quarantaine obligatoire et a institué un test RT-PCR obligatoire à l’arrivée. Récemment, une exigence stricte de filtrage et de suivi a été mise en place pour les pays classés à risque par l’Inde, dont l’Afrique du Sud, Hong Kong et plusieurs autres.

(Image : LocalCircles)

Toutefois, selon les citoyens, le risque global lié aux vols internationaux a augmenté après l’identification de cette nouvelle variante et une atténuation accrue des risques est nécessaire si l’on veut que les vols internationaux se poursuivent.

La question de l’enquête demandait aux citoyens : « Compte tenu de la nouvelle variante B.1.1.529 et d’une récente augmentation importante des cas de Covid dans de nombreux pays du monde, quelle devrait être l’approche de l’Inde vis-à-vis des voyageurs en provenance de ces pays ? »

Lire aussi:   WhatsApp s'aventure dans les crypto-monnaies : voici comment...

En réponse, 51% des citoyens ont dit : « Maintenir les règles actuelles et les autoriser sans quarantaine, mais exiger un test RT-PCR dans les 24 heures avant l’embarquement et à l’arrivée ». 21 % des personnes interrogées ont répondu : « Autorisez les voyageurs en provenance de ces pays, mais appliquez la méthode RT-PCR à l’embarquement et à l’arrivée et appliquez une quarantaine obligatoire de 14 jours ».

En outre, 14 % des personnes interrogées ont déclaré que le gouvernement indien devrait « maintenir les règles actuelles et autoriser les voyageurs en provenance de ces pays sans quarantaine », et 12 % ont déclaré « suspendre temporairement tous les vols existants en provenance de pays dont le TPR est de 2 % ou plus », tandis que 2 % n’avaient pas d’opinion.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les nouvelles sur le coronavirus ici. Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Télégramme.

Article précédentVous ne voulez pas acheter de la farine de maïs germée sur le marché ? Voici comment les préparer à la maison
Article suivantAllaitement maternel : pourquoi certains bébés continuent de mordre les mamelons de leur mère. Conseils pour l’arrêter