Accueil Dernières minutes Villarreal progresse en Ligue des champions aux dépens du Bayern

Villarreal progresse en Ligue des champions aux dépens du Bayern

42
0

Villarreal progresse en Ligue des champions aux dépens du Bayern

Les hommes d’Emery manquent une victoire plus large (1-0) dans la première défaite à l’extérieur des Allemands depuis 2017.

MADRID, 6 avr. (Cinktank.com) –

Villarreal a battu le Bayern Munich 1-0 mercredi en quart de finale aller de la Ligue des champions. Une fête au stade de la Ceramica qui aurait pu être plus grande avec un peu plus de précision, mais une prestation impeccable face à des géants allemands, dépréciés mais toujours en vie grâce au seul but de Danjuma après huit minutes.

L’équipe d’Unai Emery a fait du bon travail, les Bavarois en ont fait aussi, et ont infligé au Bayern sa première défaite à l’extérieur en Ligue des champions depuis 2017. En dehors de ce but, les champions d’Europa League ont eu un but refusé à Coquelin, un bâton de Gerard Moreno et les meilleures chances d’avoir un meilleur bilan pour le match retour à Munich la semaine prochaine.

Pour sa troisième apparition dans ce tour de la compétition continentale, le « Submarine » a sorti le grand jeu et le vent a tourné en sa faveur après avoir été mené 1-0 après seulement huit minutes. Le début aurait pu être dangereux pour l’équipe d’Emery, un va-et-vient avec beaucoup de rythme, mais Villarreal a montré son punch et sa qualité dans une grande action.

Les sextuples champions d’Europe ne savaient pas d’où venait le danger lorsque Moreno a joué le ballon à Lo Celso, l’Argentin l’a remis à Parejo et le Madrilène a tiré avec intention sur Danjuma qui a croisé le ballon pour l’envoyer dans le but. Villarreal contrôlait la situation et ne souffrait guère en défense pour le reste de la partie.

Lire aussi:   Le Real Madrid fait don d'un million d'euros pour aider les réfugiés ukrainiens

L’équipe d’Emery a lancé le jeu allemand sur les flancs, avec des centres sans finition, et a pris soin de ne pas trop reculer. Avec la pression en haut, ils ont causé beaucoup de soucis et à l’approche de la mi-temps, dans une action lente, Coquelin a fait 2-0. Le centre du pied gauche du Français est empoisonné jusqu’à ce qu’il trouve le fond des filets, mais le VAR l’a refusé pour une épaule hors-jeu.

Sans nouvelles de Coman, Müller ou Lewandowski, avec quelques courses d’un Musiala qui n’était pas trop à l’aise à l’arrière pour ses forces, le Bayern est rentré au vestiaire reconnaissant de son avance de 1-0. L’équipe d’Emery, avec Moreno ouvert devant et offrant une continuité au jeu, Lo Celso inspiré et une unité sans compromis, est entrée en seconde période en sachant que le Bayern allait se réveiller.

Il n’a fallu que quelques minutes à l’équipe de Julian Nagelsmann pour se créer sa première occasion, mordant plus haut sur le terrain, avec un tir du gauche de Gnabry qui manquait comme tant d’autres de Müller dans la surface de réparation. Le jeu est de nouveau en va-et-vient, cette fois sans succès, mais avec des occasions claires pour les deux côtés. Villarreal était encore plus indulgent, avec Moreno qui touchait le poteau et Alphonso Davies qui sauvait un autre bon coup.

Lire aussi:   La plupart des Indiens ont un membre de leur réseau social proche qui a été testé positif au Covid-19 au cours des 30 derniers jours : enquête

Sur une remise de Neuer à côté de son but, Gerard Moreno tentait un tir depuis le milieu du terrain, sans gardien, mais sa frappe passait de peu à côté. Le jeu s’est emballé et le Bayern aurait aussi pu punir par Davis, Coman et Goretzka, sans le punch que possède habituellement la machine allemande. Le « Sous-marin » a compris le pari et a fait monter les enchères, mais Danjuma n’a pas non plus réussi à tirer le meilleur parti de sa chance au coup de sifflet final.

Le jeu s’est calmé, à la bonne santé d’Emery, et le dernier est allé à Pedraza. Villarreal est reparti avec le goût aigre-doux d’une victoire dont on se souviendra, mais qui aurait pu être plus importante. Le Bayern rentre chez lui en sachant que le football se joue à Vila-real, et même beaucoup. Avec Goretzka en sang dans la boîte après un coup de coude de Pau Torres, un match qui rend l’équipe jaune encore plus grande.

FICHE TECHNIQUE.

–RÉSULTAT : VILLARREAL, 1 – BAYERN MUNICH, 0. (1-0, à la mi-temps).

-L’ALIGNEMENT.

VILLARREAL : Rulli ; Foyth (Aurier, min.81), Albiol, Pau Torres, Estupiñán ; Coquelin (Pedraza, min.59), Parejo, Capoue, Lo Celso, Danjuma (Chukwueze, min.81) et Gerard Moreno.

BAYERN MUNICH : Neuer ; Pavard (Suele, min.71), Upamecano, Lucas Hernandez, Alphonso Davies ; Kimmich, Musiala, Gnabry (Sané, min.62), Coman, Müller (Goretzka, min.62 ; Marc Roca, min.95)) et Lewandowski.

–GOAL :

1 – 0, min.8, Danjuma.

–REFEREE : Anthony Taylor (ENG). Carton jaune pour Estupiñán (min.74) pour Villarreal.

–STADIUM : La Cerámica.

Article précédentRappel des fourgonnettes Maruti Suzuki Eeco en raison d’une taille de jante incorrecte, 19 731 unités concernées
Article suivantLe FBI démantèle un botnet créé par les services de renseignements militaires russes